Protocoles sanitaires : Center Parcs et Relais & Châteaux visent le label Safe Guard de Bureau Veritas

La sécurisation des mesures d’hygiène et de sécurité sanitaire est une condition clef d’une reprise confiante de l’activité. Les deux réseaux optent pour le référentiel Safe Guard conçu pour l’Hébergement Restauration. Ils visent une labellisation en juin.

La sécurisation des mesures d'hygiène et de sécurité sanitaire est une condition clef d'une reprise confiante de l'activité. Les deux réseaux optent pour le référentiel Safe Guard conçu pour l'Hébergement Restauration. Ils visent une labellisation en juin.

Ce type d'interactions, l'initiation au jardinage, ne sera sans doute plus possible dans les Center Parcs, tant que les mesures barrière et de distanciation physique resteront en vigueur. hoto Center Parcs.

Au coude à coude avec Apave et Socotec, Bureau Veritas, concepteur du label Safe Guard, multiplie les références ces dernières semaines. Les protocoles sanitaires offrent aux spécialistes des inspections et des certifications un marché inédit et important.

Center Parcs a annoncé ainsi travailler sur la labellisation « Safe Guard » de ses six domaines français. Le spécialiste de la certification vérifiera par des audits et des inspections le  respect des exigences de sécurité, d’hygiène et de nettoyage de ses domaines. Center Parcs vise une labellisation début juin.

Chez Relais & Châteaux, Bureau Veritas accompagnera de deux manières la réouverture de ses 580 hôtels et restaurants à travers le monde. Par la mise en place d’un guide consacré à la sécurité sanitaire. Et par des formations HSE (Hygiène-Sécurité-Environnement) pour leurs principaux managers.

Chaque membre de l’association Relais & Châteaux choisira ou pas d’aller plus loin dans la démarche sanitaire. En demandant à Bureau Veritas d’auditer leurs pratiques en vue d’obtenir le Label Bureau Veritas « Safe Guard ».

Les mesures mises en place chez Center Parcs

Vers les clients

  • Nettoyage toutes les deux heures des comptoirs d’accueil et des points de contact
  • Mise en place de signalétiques permettant d’organiser la distanciation physique et d’affiches rappelant les gestes barrières et les règles d’hygiène à respecter
  • Limitation du nombre de clients dans les restaurants et les espaces aquatiques notamment, ou encore une liste d’activités adaptées à la distanciation physique
  • Des activités* uniquement réservables et payables en ligne ou à la réception des domaines pour ainsi limiter tout paiement en liquide
  • Des services de livraison renforcés pour les courses et les plats proposés par les restaurants
  • Mise à disposition de moyens d’hygiène supplémentaires : gel hydro-alcoolique, prise de température

Vers les collaborateurs

  • Humains : formation et information des équipes, affichage dans les points de passage des consignes rappelant les gestes barrières et les règles d’hygiène à respecter
  • Techniques : mise à disposition d’équipements de protection comme des écrans plexiglass dans les réceptions notamment, des visières, des masques ou encore des lingettes désinfectantes
  • Organisationnels : adaptation des horaires et des postes de travail, télétravail, téléréunions

Le label Safeguard définit et évalue 10 critères


Bureau Veritas a développé ce protocole sanitaire commun pour tous les Etablissements Recevant du Public. Hébergement et Restauration en premier lieu.

«  Ce label s’appuie sur 10 thématiques. Parmi lesquelles la distanciation au sein des équipes, les règles d’hygiène, les règles de nettoyage et de désinfection, les gestes barrières vis à vis des clients ou encore la gestion des paiements. Pour chacune, il y a un niveau d’exigences attendues », détaille Laurent Croguennec, directeur général de Bureau Veritas Certification.

« Nous réalisons dans un premier temps un audit virtuel ou sur site afin de visiter l’établissement et vérifier les éléments mis en place. Distanciation, marquage au sol, stock de masque, positionnement de gel dans les ascenseurs etc… précise Laurent Croguennec. En cas de non-conformité, l’établissement aura une semaine pour les corriger. Puis après analyse des réponses obtenues, nous prendrons une décision concernant la délivrance du Label. »

Les établissements labellisés recevront une attestation de conformité et des stickers à poser sur leur devanture. Ils seront référencés sur le site Internet dédié regroupant l’ensemble des labellisés. « Dans les mois suivant la labellisation, nous organiserons une visite mystère faite par un de nos inspecteurs. De manière à nous assurer du respect des règles », ajoute monsieur Croguennec.

Parmi les points vérifiés :
  • Engagement de la direction à prévenir le risque de contamination
  • Application de règles d’hygiène renforcées : nettoyage, désinfection
  • Respect des consignes de distanciation sociale au sein des équipes et des clients
  • Application des gestes barrières au sein des équipes et vis-à-vis du public
  • Actions à mener en cas de suspicion de contamination
  • Gestion des paiements
  • Surveillance par l’encadrement

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique