ET AUSSI…
Les Plus Lus

Les autres titres

Accor étoffe sa filiale Ennismore et négocie une cession de 10,8 % à un consortium qatari

Le groupe hôtelier français a annoncé le 21 juin être entré en négociations exclusives en vue de la cession d’une participation de 10,8% dans sa coentreprise Ennismore à un consortium d’investisseurs quatari, pour un montant de 185 millions d’euros. Accor, qui conservera une participation majoritaire de 62,2 %, prévoit d’apporter à Ennismore ses participations dans Paris Society, spécialiste du Food & Beverage de Luxe et dans Rixos, concept hôtelier « All-inclusive », leader au Moyen-Orient. Le bouclage de l’opération est prévue pour le second semestre 2022.

Alain Bekaert à la tête du groupe Logis Hôtels

Réuni en assemblée générale le 13 juin, le conseil d’administration du groupe a élu Alain Bekaert à la présidence pour un mandat de deux ans. Il succède à Fabrice Galland, en poste depuis 2016. Sa feuille de route 2022-2024 s’inscrit dans la continuité des orientations stratégiques de Logis Hôtels, et vise à accélérer sur le plan de la RSE, de l’emploi et du futur de l’hospitalité. Alain Bekaert aura notamment pour mission de fédérer les 2 200 entrepreneurs du réseau autour de ce projet commun et d’accompagner avec eux la transformation des métiers du secteur.

Brusque embardée de l’inflation dopée par les tarifs des hôtels et les prix des restaurants

Sur le seul mois de mai, les prix des services de restauration et d’hébergement calculés par l’Insee ont augmenté de 1,6 %, soit deux fois plus fortement que l’ensemble de l’Indice des Prix à la Consommation (0,7 %). Sur 1 an, l’inflation dans l’HR atteint désormais 5,1 %. Modérés jusque-là (0,3 % en janvier et février, 0, 9 % en mars et -0,4 % en avril), les prix cette fois ont fait un bond en avant en raison d’une vive progression des prix de la restauration (+0,8 %) et de la nouvelle envolée des tarifs de l’hébergement ( +7 % pour les hôtels et +4 % pour les centres de vacances).

EasyHotel décolle enfin à Paris Charles De Gaulle

La chaîne d’hôtels économiques a inauguré son flagship français, bâti sur la première plateforme aéroportuaire d’Europe continentale. Ce 208 chambres synthétise l’approche accessible, durable et frugale de la marque. Locataire du site, easyhotel avait remporté en 2017 l’appel d’offres lancé par Aéroports de Paris, propriétaire foncier et aménageur, confiant la promotion à Link City (filiale de Bouygues Construction). easyhotel (43 unités), annonce deux prochaines adresses en neuf dans l’hexagone, fin 2023 sur Paris-Aubervilliers et courant 2024 à Marseille.