Coronavirus : semaine noire pour les valeurs hôtelières et touristiques

Avis de tempête sur les titres Accor, Pierre & Vacances, Compagnie des Alpes, Air France-KLM et ADP. Les actions cotées des groupes français relevant de la filière touristique ont subi d’importants reculs sur le marché parisien. Principalement entre le lundi 24 février et le vendredi 28 février. Avant d’amorcer une reprise partielle, du moins pour Accor et ADP, le lundi 2 mars.

Avis de tempête sur les titres Accor, Pierre & Vacances, Compagnie des Alpes, Air France-KLM et ADP. Les actions cotées des groupes français relevant de la filière touristique ont subi d'importants reculs sur le marché parisien. Principalement entre le lundi 24 février et le vendredi 28 février. Avant d'amorcer une reprise partielle, du moins pour Accor et ADP, le lundi 2 mars.

Photo : Jo Panuwat D /AdobeStock

L’action Accor (Euronext Paris) perdait 16,11 % entre le 24 et 28. Dont 5,56 % pour la seule journée du 24. Le 2 mars, le groupe hôtelier enregistrait de nouveau une hausse (+1,25 % à 33,08 euros) après six jours consécutifs de baisse entamé le 21 février (-1,26 %). Depuis le 1er janvier 2020, l’action Accor a reculé de 20,31 % (vs -10,78% pour le CAC 40, dont fait partie Accor). La valorisation du leader européen de l’hôtellerie atteint 9,124 milliards d’euros.

De son côté, l’action Pierre & Vacances avait chuté de 14,19 % le 24 février, puis de 6,92 % le 25. Elle se reprenait le 26, en grimpant de 5,37 %. Reprise éphémère, la valeur plongeait à nouveau de 4,90 % le 27 et de 2,6 % le 28. Le 2 mars,  Pierre & Vacances perdait encore 6,53 % à 22,20 euros, en dépit d’une reprise du marché. Malgré tout, le premier exploitant européen de résidences et de villages touristiques reste encore en progression de 10,89% depuis le 1er janvier 2020. Sa valorisation atteint 220 millions d’euros.

Le transport aérien et les services aéroportuaires les plus impactés

La Compagnie des Alpes a enregistré sept jours consécutifs de baisse entre le 21 février et le 2 mars. Le 24, le cours de son action reculait de 8,95 %. Elle perdait encore 6,88 % le 28. Depuis le 1er janvier 2020, son action a fléchi de 19,77 %. La Compagnie de Alpes est valorisée 585 millions d’euros. Elle exploite 10 grands domaines skiables des Alpes (dont La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry, Les Tignes, Val d’Isère, Les Menuires, Méribel, Flaine, Samoëns, Morillon, Sixt, et Serre Chevalier Vallée) et 13 parcs de loisirs (dont Parc Astérix, Musée Grévin, Walibi et Futuroscope).
d’euros.

Quant à Air France -KLM, son action (au SBF 120) a dévissé de 33 % entre le 19 février et le 2 mars, enregistrant neuf séances consécutives de baisse. Depuis le 1er janvier, sa valeur a dégringolé de 31,72%, à 6,37 euros. La valorisation du transporteur aérien s’élève encore à 2,904 milliards d’euros.

Enfin, l’action ADP a perdu pour sa part 21,44 % entre le 24 et 28 février avant de se reprendre légèrement le 2 mars (+0,60 %) à 133,8 euros. La valeur a perdu 24,13 % depuis le 1er janvier 2020. La valorisation du 2ème groupe aéroportuaire européen se monte à 13,221 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique