AbracadaRoom remodèle son offre en un temps record pour intégrer le critère des 100 km

Un bon exemple de réactivité. Distributeur d’hébergements insolites, AbracadaRoom.com a reconfiguré en 48 heures les critères de recherche de ses 1300 offres réparties sur 380 destinations en France. Les voyageurs peuvent intégrer désormais le seuil des 100 km instauré par le gouvernement à compter du 11 mai.

Un bon exemple de réactivité. Distributeur d'hébergements insolites, AbracadaRoom.com a reconfiguré en 48 heures les critères de recherche de ses 1300 offres réparties sur 380 destinations en France. Les voyageurs peuvent intégrer désormais le seuil des 100 km instauré par le gouvernement à compter du 11 mai.

Le site abracadaroom.com facilite la recherche du visiteur à partir du critère des 100 kilomètres. Un rayon calculé automatiquement à partir de son domicile, grâce à la géolocalisation. Ou à partir d'une destination (quelques grandes villes actuellement). Dans ce cas, la géolocalisation n'est pas nécessaire.

Le mardi 28 avril, Edouard Philippe présentait sa stratégie de déconfinement à l’Assemblée nationale. Le chef de gouvernement annonçait une circulation libre à compter du 11 mai dans un rayon de 100 km de son domicile. Rayon maximum au-delà duquel la circulation restera interdite jusqu’à nouvel ordre. « Sauf pour un motif impérieux, familial ou professionnel », précisait le Premier ministre.

Dès le lendemain, l’équipe d’AbracaRoom s’est demandé comment intégrer sur sa plateforme cette condition impérative des futurs déplacements des voyageurs. Le 30 avril, elle arrêtait ses choix et s’attaquait au développement informatique. Le 1er mai, les fonctionnalités étaient prêtes et la nouvelle version du site mise en ligne.

Depuis, le visiteur d’abracadaroom.com peut effectuer une recherche d’hébergement « insolite » en intégrant ce critère. Libellé ainsi : « A moins de 100 kms de… »  Mais deux voies, en réalité, s’ouvrent à lui.

Soit il effectue une recherche par géolocalisation à partir de l’onglet « Trouvez des hébergements à moins de 100 kms de chez moi ». Le moteur recherche alors les hébergements disponibles à une date donné. Ce qui suppose, bien entendu, d’autoriser au préalable la géolocalisation de son ordinateur ou de son téléphone portable.

Soit il recherche un « point d’intérêt » se situant à moins de 100 kilomètres d’une ville de son choix. Paris, Lyon, Nice, Bordeaux, Nantes, Strasbourg… La liste de villes est encore limitée mais s’étoffe de jour en jour. Dans ce cas, le site n’oblige pas le visiteur à se géolocaliser.

L’intérêt d’ajouter ce critère « à moins de 100 km de… » est double. Il ouvre le champ des possibles dans la limite kilométrique fixée par le Gouvernement. Et il facilite grandement la recherche. En n’obligeant pas, malgré tout, à se géocaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique