Balladins soutient la fondation Le Refuge en hébergeant de jeunes LGBT en grandes difficultés

Engagée pour cette cause depuis 2015, la chaîne d’hôtellerie économique amplifie son appui en apportant à la fondation qui accompagne des jeunes LGBT âgés de 18 à 25 ans, des solutions d’hébergement temporaire dans tout son réseau en France.

Engagée pour cette cause depuis 2015, la chaîne d'hôtellerie économique amplifie son appui en apportant à la fondation qui accompagne des jeunes LGBT âgés de 18 à 25 ans, des solutions d'hébergement temporaire dans tout son réseau en France.

Frédéric Le Gal, le directeur général du Refuge, avec un jeune hébergé à l'hôtel balladins initial de Montpellier.

Le confinement n’a fait qu’aggraver la détresse de certains jeunes LGBT (*). Victimes de rejet, de haine, d’agression même parfois, il ont également eu à endurer de douloureuses épisodes de rupture familiale.

Depuis 2003, la fondation Le Refuge, reconnue d’utilité publique, veille à la vie de ces jeunes adultes en se donnant deux objectifs. Prévenir, en premier lieu, leur isolement et leur suicide, un risque majeur qui survient souvent. Et les aider, dans le même temps, « à leur reconstruction émotionnelle et matérielle.»

Pour cela, les 20 délégations départementales de la Fondation Le Refuge leur offrent un cadre sécurisant au sein d’appartements-relais. L’équipe sur place, composée de bénévoles et de salariés, leur propose un accompagnement social, médical, psychologique et juridique. A Paris, par exemple, ses trois appartements peuvent accueillir jusqu’à 20 jeunes. Des travailleurs sociaux les rencontrent chaque semaine. La structure leur propose des ateliers d’insertion professionnelle ainsi que des activités de loisirs socialisantes.

Des appartements-relais souvent saturés, le soutien de Balladins était le bienvenu

Malheureusement, ces appartements-relais, une vingtaine en France, sont souvent saturés. La Fondation est donc en permanence à la recherche de nouvelles solutions d’hébergement. C’est là que l’initiative de Balladins prend tout son sens. « Avec nos hôtels dans toute la France, à notre petite échelle, on peut vous aider », leur a promis Fabrice Beyer, l’un de ses deux dirigeants.  La chaîne, en effet, a proposé au Refuge de mettre à sa disposition des chambres dans son réseau, en fonction de ses besoins.

Le Refuge contacte le siège de Balladins pour lui exprimer sa demande, souvent urgente…. Souvent pour le soir-même ou le lendemain. balladins se rapproche alors de l’hôtelier de la commune concernée pour s’assurer de la disponibilité d’une chambre. L’opération, qui vient tout juste de débuter, a permis d’accueillir déjà cinq jeunes, en majorité dans le Sud-Est. La durée de leur hébergement est très variable, de quelques nuits à 1 mois.  La Fondation règle la chambre à balladins qui lui accorde le tarif consenti aux salariés du réseau. Une réduction d’au moins 50 % sur le tarif public.

« Dans ce soutien apporté au Refuge, ce qui nous importe le plus, c’est de mettre en lumière le travail de la fondation», assure Fabrice Beyer. Il se réjouit également de l’engagement de tous les hôteliers du réseau. « Tout le monde a applaudi la démarche, dit-il. Certains même étaient prêts à faire davantage. »

(*) LGBT : Lesbiennes Gays, Bisexuels et Transgenres

Frédéric Gal, directeur général de la Fondation Le Refuge

« Lorsque balladins nous a contacté, nous avons immédiatement compris leur attachement au travail de La Fondation et leur profonde volonté de nous épauler. En moins d’une semaine après le premier contact avec la chaîne hôtelière, nous avons pu permettre à un jeune de la Fondation d’être logé au sein d’un établissement balladins. »

Fabrice Beyer, directeur commercial et marketing associé de balladins

« Dès 2015, balladins a été la première chaîne d’hôtellerie économique à se positionner sur le segment LGBT en affichant son soutien à la communauté avec son #balladinsPourTous. Cet engagement auprès de La Fondation Le Refuge, est un nouveau pas en avant pour balladins. Nous souhaitons plus que tout mettre en lumière le travail formidable de la Fondation et de ses équipes.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique