Baisse historique des prix dans l’Hébergement

Fait sans précédent pour ce secteur, l’indice Insee des prix des hébergements touristiques, en particulier des hôtels, a reculé en septembre 2020 par rapport au même mois de l’année 2019. Une autre conséquence de l’aggravation de la crise de la demande que subit la filière depuis la rentrée. De leur côté, les secteurs de la restauration traditionnelle et rapide arrivent encore à maintenir leur prix.

Fait sans précédent pour ce secteur, l'indice Insee des prix des hébergements touristiques, en particulier des hôtels, a reculé en septembre 2020 par rapport au même mois de l'année 2019. Une autre conséquence de l'aggravation de la crise de la demande que subit la filière depuis la rentrée. De leur côté, les secteurs de la restauration traditionnelle et rapide arrivent encore à maintenir leur prix.

Septembre marque habituellement le retour de la clientèle d'affaires, internationale ou française. Elle a été largement absente en 2020. Photo : Drobot Dean - Adobe Stock.

Du jamais vu dans ce domaine aussi ! L’indice Insee des prix des hôtels et auberges a reculé de 5,5 % en septembre 2020 par rapport au même mois de l’année 2019.  Une baisse tarifaire à 1 an d’intervalle ne se produit pour ainsi dire jamais. Cette baisse structurelle des tarifs s’expliquerait principalement par une adaptation de l’offre prix, en réponse à un effondrement de la demande.

S’agissant de la variation mensuelle septembre-août 2020, les baisses de prix enregistrées dans les les centres de vacances (29,6%) s’observent chaque année à la même époque. Elles tiennent à la très forte saisonnalité estivale de l’activité des villages vacances et des résidences touristiques en zone littorale. En revanche, le recul des prix constaté par l’Insee dans les hôtels (-3,5%) est plus inhabituel.

Du côté de la Restauration, les prix restaient stables en septembre par rapport à août. La demande des consommateurs, soutenue par les livraisons et la vente à emporter, a fait preuve de résistance. D’une année sur l’autre, les prix continuent par ailleurs de progresser  (+1,6 %). En particulier dans la restauration rapide (+2,4 %).

L’Indice mensuel des prix à la consommation de l’ensemble des ménages

Source
Insee – indice des prix à la consommation – résultats définitifs (IPC) – septembre 2020
Traitement HR-infos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique