Mobile, montant en gamme et en trolley !, la restauration de rue est la tendance phare de cette nouvelle moisson de 42 jeunes pousses repérées par le Leaders Club France pour la 18 ème édition de ses Palmes de la Restauration

Les films des 3 lauréats et des 5 autres nominés

Mobile, montant en gamme et en trolley !, la restauration de rue est la tendance phare de cette nouvelle moisson de 42 jeunes pousses repérées par le Leaders Club France pour la 18 ème édition de ses Palmes de la Restauration. Phare mais pas pour autant unique, nuance son sélectionneur et bourlingueur en chef, Daniel Majonchi.

Le 29 janvier, dans le cadre du Sirha, au Château de Sans Souci près de Lyon, 250 professionnels du foodservice ont distingué parmi les 8 nominés ceux qui méritent le plus l’une des trois Palmes 2013 (Or, Argent, Bronze). Présentation en avant-première de ces concepts. Une bonne photographie de la restauration qui bouge dans l’hexagone.

Les vainqueurs 2013


– Palme d’or : LE CAMION QUI FUME

– Palme d’Argent : CLASICO ARGENTINO

– Palme de Bronze : KER SOAZIG

– Palme d’honneur au GROUPE LA BOUCHERIE

– Coup de chapeau au GROUPE LA BONBONNIERE

Premières images, premières infos sur les 8 nominés pour les Palmes 2013

Questions à Daniel Majonchi, président du Leaders Club International.

Dans cette cuvée 2013, on perçoit bien la tendance street food. Mais vous en voyez certainement d’autres !
-*«Effectivement, la street food est présente trois fois : avec le pionnier du mouvement en France, le Camion qui Fume, puis El Carrito de Clasico Argentino et le Trolley des Lumières … mais aussi avec le contre exemple de De Clercq qui implante au cœur de Paris des magasins reproduisant les codes de la baraque à frites du Nord.
»

-* « Outre cette tendance omniprésente et européenne, nous enb avons repéré trois autres parmi les 42 concepts présélectionnés.

-*«D’abord la crêperie, qui semble avoir trouvé son business model pour un développement national, voire international. Nous avons finalement retenu Ker Soazig, pour la pertinence de son marketing (100% bio, 100% breton) mais au pour ses performance économiques et sûrement sa pérennité, assurée par l’actionnaire, le Groupe Le Duff … Mais n’oublions pas les deux autres remarquables concepts en lice: Framboise & Crep’Eat.»

-*«Ensuite, le Steakhouse « premium », représenté dans la sélection finale par Le Centre by Georges, mais aussi par Beef Club et le tout nouveau Drugstore Steakhouse.
»

-*«
Enfin la régression avec Le Carré Pétanque Obut et surtout avec le Coup de Chapeau donné au Groupe la Bonbonnière.»»

Leurs tickets moyens vous semblent en phase avec les attentes, très segmentées, des clients ?

-* «C’est une évidence, en période de « crise », deux comportements émergent : le low cost & le premium. Nous y sommes parfaitement : 4 concepts dans chacune des deux catégories. Avec la palme du premium attribuée exaequo au Steakhouse de viandes rares de Georges Blanc, mais aussi à Kushikatsu Bon, du Chef étoilé Wakasa qui propose de la finger food … à un ticket moyen de 80? !
»

On adore les frites fraîches belges. Pour autant le critère d’innovation qui vous est cher ne semble pas présent dans le concept que vous avez sélectionné…

-*«Et bien si ! De Clercq, les Rois de la Frite, non seulement a transformé un concept « mobile » en « brick & mortar », comme on dit dans la web economy, mais la qualité de la prestation et les performances économiques forcent le respect et lui donnent son ticket pour la finale … Et puis, si nous parlons de régression, souvenez vous des restaurants Roger La Frite qui faisaient la joie des soixante-huitards !»

Votre coup de chapeau au groupe La Bonbonnière : qu’est ce qui vous a séduit chez lui ?
-* «Voici un groupe, 5 potes, de serial concepteurs comme nous n’en avons plus connu depuis les années 80’s qui ouvre des restaurants jadis dits « à thème », aux noms aussi évocateurs que Les Fils à Maman, Le Clan des Jules, Le Club des 5, Le Petit Resto dans la Prairie, Les Athlètes, Barbe à Papa, etc … Comment choisir dans cette profusion de créativité ? Alors nous n’avons pas choisi un concept plutôt qu’un autre, nous avons attribué « un coup de chapeau », notre « prix Spécial du Jury » bien de chez nous !»

————–

Fiches de présentation des nominés : Leaders Club

Questions écrites à Daniel Majonchi : Jean-François Vuillerme

Texte : Jean-François Vuillerme

———-

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire