Pierre & Vacances-Center Parcs a bouclé ses refinancements et refait sa gouvernance

Le numéro un européen des résidences de loisirs annonce avoir réussi ses opérations complexes de restructuration capitalistique et financière, qui lui permettent de se désendetter et de prendre un nouveau départ. L’injection de liquidités, le retraitement de l’endettement et le nouveau financement du groupe, pour un montant de près de 800 millions d’euros, ont été finalisés. Elles s’accompagnent d’un renouvellement de son conseil d’administration, désormais présidé par Georges Sampeur, ancien président de B&B Hôtels, qui succède au fondateur Gérard Brémond.

Le numéro un européen des résidences de loisirs annonce avoir réussi ses opérations complexes de restructuration capitalistique et financière, qui lui permettent de se désendetter et de prendre un nouveau départ. L'injection de liquidités, le retraitement de l'endettement et le nouveau financement du groupe, pour un montant de près de 800 millions d'euros, ont été finalisés. Elles s'accompagnent d'un renouvellement de son conseil d'administration, désormais présidé par Georges Sampeur, ancien président de B&B Hôtels, qui succède au fondateur Gérard Brémond.

Une résidence Premium rénovée de Pierre & Vacances (4 étoiles), sur la station normande d'Houlgate, avec piscine extérieure chauffée, salle de fitness, hammam, sauna et grotte de sel. La rentabilité du groupe, son point faible structurel, supposera une montée en gamme de son parc et de ses prestations.

Fin d’un feuilleton lancé en mai 2021 et relancé en juin 2022 par un plan de sauvegarde accéléré. Il aura nécessité plusieurs levées de fonds et trois augmentations de capital pour redonner au groupe une assise financière suffisante. A la fois pour régler ses dettes (PGE notamment) mais également poursuivre son développement et l’accomplissement de son Plan Stratégique « Réinvention » à l’horizon 2025.

La première augmentation, ouverte aux actionnaires, a permis de lever 50 millions d’euros. La seconde, allouée aux investisseurs Alcentra, Fidera et Atream, atteint 150 millions d’euros. Enfin, la troisième, portant sur 555 millions d’euros, consiste en un désendettement massif. Avec une conversion de dettes en fonds propres réservée à ses créanciers.

Après émission des actions nouvelles vendredi 16 septembre à la Bourse de Paris, selon l’AFP, Alcentra devrait posséder 22,3% du capital, Fidera 21% et Atream (via Pastel Holding) 7,4%. Les créanciers PGE posséderont 13% du capital. Le flottant s’élèvera à 36,2 %.

Par ailleurs, le groupe a mis en place un nouveau conseil d’administration. Celui-ci compte dix membres, dont trois représentants du trio de repreneurs, quatre personnalités indépendantes, deux représentants des salariés ainsi que le directeur général, Franck Gervais,  arrivé en janvier 2021. La présidence du conseil revient à Georges Sampeur. Celui-ci dirigea pendant 20 ans le groupe hôtelier B&B Hôtels et fut l’un des principaux artisans de son succès.

Rappelons  que la restructuration du groupe passe également par une externalisation de son activité de promotion immobilière. Une foncière pilotée par Atream réalisera les futures implantations. Le groupe, désormais pur opérateur touristique, se recentrant sur l’exploitation.

Lancé en 1955 à Avoriaz, le groupe Pierre & Vacances Center Parcs  possède aujourd’hui les marques Pierre et Vacances, Center Parcs, Maeva et Adagio. Il compte 12 000 salariés.

Le groupe envisage un chiffre d’affaires de 1,581 milliards d’euros sur son exercice 2022-2023. A comparer au 1,673 milliard réalisé en 2018-2019, avant covid. Son Ebitda envisagé atteindrait 137 millions d’euros.

La composition de son nouveau conseil d’administration

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique