HomeCamper surfe sur la vague du camping accessible chez l’habitant

Cette plateforme collaborative française dédiée au camping chez les particuliers enregistre un boom de ses réservations depuis le début du déconfinement. Le reflet d’une nouvelle tendance de consommation touristique en France et de la montée en puissance de la marque lancée en 2016. HomeCamper propose plus de 30 000 offres de terrain privé pour des séjours en plein air à des tarifs bon marché.

Cette plateforme collaborative française dédiée au camping chez les particuliers enregistre un boom de ses réservations depuis le début du déconfinement. Le reflet d'une nouvelle tendance de consommation touristique en France et de la montée en puissance de la marque lancée en 2016. HomeCamper propose plus de 30 000 offres de terrain privé pour des séjours en plein air à des tarifs bon marché.

Chez HomeCamper, 60 % des nuitées réservées sont passées sous la tente, et 40 % en véhicules de loisirs.

Le printemps-été 2020 semble sonner l’heure du vrai décollage pour HomeCamper. Entre le 11 mai et le 15 juin, la plateforme collaborative a enregistré des progressions à trois chiffres par rapport à la même période de 2019. Les visites sur sa plateforme ont fait un bond de 870 %. Et près d’1 sur 5 se transforme en réservations. Le nombre de nuitées réservées sur HomeCamper a ainsi augmenté de 155 % au cours de ces cinq semaines.

En parallèle, les mises en ligne de nouvelles offres de terrain à réserver ont grimpé de 355 %. HomeCamper déclare ouvrir 4 500 nouveaux offres par mois. Il vise les 100 000 à l’horizon 2023. Pour l’instant, il en compte 30 000, majoritairement en France.

Actuellement, ses clients demandent surtout les destinations du littoral atlantique et méditerranéen. Suivent l’Ardèche, la Provence et la Corse. 60 % d’entre eux effectuent leur séjour sous la tente. 40 % dans un véhicule de loisirs : camping-car, caravane ou minivan. La fourchette moyenne de leur durée de séjour va de 2 jours et demi à 4 jours. Quant aux tarifs, il s’étagent entre 5 euros et 20 euros par personne. Auxquels s’ajoutent environ 15 % frais de service et d’assurances. La plateforme prélève une commission forfaitaire de 15 % pour chaque réservation.

Objectif 100 000 nuitées

HomeCamper espère franchir en 2020 le seuil des 100 000 nuitées réservées. Certes, le contexte économique défavorable complique la tenue de l’objectif.  A contrario, les Français privilégiaient ces dernières semaines la destination France pour leurs projets d’été. Et ce type de tourisme en plein air semble accessible à de nombreux budgets. Il est même bon marché ! Sans offrir, par contre, le niveau de services garanti par un camping professionnel. Il permet en tout cas de passer des vacances dans de bonnes conditions sanitaires. Séjourner dans le parc d’un particulier garantit en principe contre les risques inhérents à la densité et la proximité humaine.

Mais leur motivation profonde est ailleurs, explique-t-on chez HomeCamper. La recherche d’un site de qualité où faire étape, pour les détenteurs d’un véhicule de loisirs. Et la quête de lieux calme et en pleine nature pour les campeurs.

Le site internet de HomeCamper


Héritée de Gamping, la plateforme rachetée en 2018 par HomeCamper, le site décrit en détail les caractéristiques de l’offre, en textes et en photos. Superficie du parc ou du jardin, capacité d’hébergement, équipements, activités sportives à proximité, prestation d’entretien, règles de séjour… Les avis des clients sont également bien mis en avant.

Le site web en design responsive fonctionne bien sur portable et sur tablette. En revanche, l’appli, datant aussi de Gamping et disponible seulement sur Androïd, nécessite des améliorations (en cours). L’appli sera redéveloppée à moyen terme et étendue sur iOS, la demande clients n’étant pas pressante.

Etienne de Galbert, Président et Fondateur de HomeCamper

« Le contexte particulier engendré par la pandémie et le confinement, a fait resurgir des besoins essentiels et révélé de nouveaux usages. On le voit avec la pratique des sports de pleine nature, le ré-investissement sur la destination France, l’envie de rencontres et d’authenticité ou encore l’engouement pour les véhicules de loisirs. Ce sont autant de facteurs qui sont parfaitement alignés avec le camping chez l’habitant. D’autant que ce mode d’hébergement répond point par point aux besoins de sûreté sanitaire exigée cette année.

Nous enregistrons en effet une croissance inédite de la demande, due à un effet conjoncturel. Mais nous sommes aussi convaincus que le camping chez les particuliers va s’inscrire dans la durée et se positionner comme une offre complémentaire aux structures plus traditionnelles. Car au-delà de l’effet nouveauté, hôtes-hébergeurs comme vacanciers y voient leurs avantages. Pour les uns, un complément de revenus appréciable, pour les autres une offre de vacances à coût modéré. Et pour tous, le plaisir de vivre des moments de partage et de convivialité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique