Ouverture en mai, oui ! Oui mais où, quand et comment…?

L’ouverture des cafés et restaurants devrait bien débuter dans la première quinzaine de mai, le Président de la République l’a confirmé à plusieurs reprises. Pour le reste, rien n’est encore acté au sein du gouvernement. Ni le phasage des réouvertures, ni leur calendrier, ni leur périmètre géographique. Jean Castex, le 22 avril, s’est contenté d’indiquer que les concertations allaient reprendre avec les professionnels. Il reviendra à Emmanuel Macron d’annoncer début mai le plan de reprise.

L'ouverture des cafés et restaurants devrait bien débuter dans la première quinzaine de mai, le Président de la République l'a confirmé à plusieurs reprises. Pour le reste, rien n'est encore acté au sein du gouvernement. Ni le phasage des réouvertures, ni leur calendrier, ni leur périmètre géographique. Jean Castex, le 22 avril, s'est contenté d'indiquer que les concertations allaient reprendre avec les professionnels. Il reviendra à Emmanuel Macron d'annoncer début mai le plan de reprise.

Bassin D'Arcachon France 63 - Dégustation Fruits de Mer sur une terrasse d'un bar de la plage du Canon. Photo : Mike Fouque - Adobe Stock.

Pas vraiment une surprise ! Ni même un rendez-vous manqué !  Mais on peut comprendre l’impatience, légitime, des professionnels. La conférence de presse de Jean Castex n’a fourni aucune information nouvelle sur les réouvertures économiques, ce n’était pas son objet.

Le casting de l’intervention du Premier ministre, entouré de trois ministres, laissait présager de sa teneur exclusivement sanitaire et éducative. Olivier Véran, Gérald Darmanin et Jean-Michel Blanquer ont concentré leurs interventions sur l’analyse des derniers indicateurs Covid, les mesures de quarantaine et les modalités de réouverture des écoles. Castex, de son côté, a officiellement annoncé la levée le 3 mai des contraintes de déplacement en journée. Une bonne nouvelle pour les hébergements touristiques.

Le chef du Gouvernement s’est borné à rappeler l’annonce faite le 31 mars par le Président de la République. Une réouverture progressive à partir de la mi mai. Comme il l’avait fait en juin 2020 lors du premier déconfinement, Emmanuel Macron annoncera lui-même le calendrier des réouvertures, au cours de la première semaine de mai.

Le Premier Ministre, après le chef de l’Etat, a insisté sur la manière « forcément prudente et progressive , par étape » dont sera organisée la réouverture. « Tout »  ne pourra rouvrir dès la première étape « prévue autour de la mi mai ». Le calendrier sera tributaire de l’évolution de la situation sanitaire. Jean Castex n’a ni confirmé ni infirmé la territorialisation des réouvertures. Une approche ciblée qui a la préférence d’Olivier Véran mais que le Gouvernement, à ce stade, n’a pas acté.

Mi-mai au 12 juin pour les HCR, le plan de réouverture des professionnels 

Jean Castex l’a souligné, les concertations vont reprendre la semaine prochaine avec les organisations professionnelles. Celles-ci ont déjà fait connaître leur plan de reprise. Il prend d’ailleurs au pied de la lettre la promesse de Macron d’une réouverture mi mai des terrasses. Cette première étape marquerait aussi la réouverture complète pour les hôtels de leur service de restauration en salle : petit-déjeuner, déjeuner, dîner.

La deuxième étape, que les syndicats demandent au 28 mai, marquerait la réouverture des espaces intérieurs des bars et restaurants, avec toutefois une jauge limitée (non chiffrée). Ainsi que la réouverture des espaces extérieurs des discothèques.

Deux semaines plus tard, le 12 juin, levée des jauges restrictives dans les cafés, bars, restaurants. Et réouverture des espaces intérieurs des discothèques, avec une jauge de 20 %. L’ultime étape, non datée, libérant totalement les boites de nuit.

De son côté, le Gouvernement n’a pas, jusqu’à maintenant, officiellement fait connaître d’autre calendrier que celui présenté à la mi-mars par Alain Griset, le ministre délégué au PME.  Mais on sait qu’il travaillait déjà sur une nouvelle version. Correspondra-t-elle aux attentes des syndicats professionnels ? Premier élément de réponse d’ici une huitaine de jours.

Extraits du discours du Premier ministre

« (…)

Cette réouverture, comme le Président de la République l’a indiqué le 31 mars dernier, nous voulons qu’elle puisse commencer autour de la mi-mai. Mais compte tenu du contexte sanitaire encore fragile que nous connaissons, nous devrons l’organiser de telle sorte qu’elle se fasse par étape, de manière forcément prudente et progressive.

Si nous voulons pouvoir permettre la réouverture du plus grand nombre possible de lieux et d’activités, cela ne pourra pas être le cas pour tout – notamment pour ce qui entraine des
concentrations importantes de public, sans possibilité de respecter les gestes barrière.

Et ce qui pourra rouvrir dès la 1ère étape ne pourra le faire que dans des conditions strictes qui s’assoupliront avec le temps, d’ici le début de l’été, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, le cas échéant sur une base territorialisée.

Nous y avons travaillé avec l’ensemble des secteurs professionnels concernés. Et ce travail de concertation va se poursuivre dans les prochains jours.

(…) À partir du 3 mai également, nous pourrons lever les contraintes de déplacement en journée. Et envisager, sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, un nouveau train de réouverture autour de la mi-mai. Qui pourrait commencer par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses.

Cette liste n’est pas définitivement fixée. Elle sera assortie de conditions particulières, le cas échéant territorialisées, qui évolueront au fil des étapes. Nous aurons l’occasion de donner les orientations et précisions nécessaires dans les prochains jours.

(…) »

Le Gouvernement a les yeux rivés sur les indicateurs sanitaires

 

Les propositions faites début avril par les organisations professionnelles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique