Mama Shelter ouvre de Lisbonne à Sao Paolo, via Paris- La Défense et Dijon

L’enseigne Lifestyle milieu de gamme, membre d’Ennismore (groupe Accor) dévoile ses ouvertures françaises et internationales pour 2022 et 2023. En commençant par Lisbonne en janvier et Paris- La Défense en mars. Et en achevant l’année à Dubaï avec un resort urbain de 192 chambres et 192 appartements, 4 piscines, un cinéma et de multiples restaurants. Suivront successivement Bucarest, Rennes, Dijon et Sao Paolo. Mama Shelter est aujourd’hui présent dans 8 pays et compte 14 hôtels de 2049 lits. Dans son pipeline, 14 autres hôtels totalisant 2107 chambres.

L'enseigne lifestyle milieu de gamme, membre d'Ennismore (joint-venture d'Accor), dévoile ses ouvertures françaises et internationales pour 2022 et 2023. En commençant par Lisbonne en janvier et Paris- La Défense en mars. Et en achevant l'année à Dubaï avec un resort urbain de 192 chambres et 192 appartements, 4 piscines, un cinéma et de multiples restaurants. Suivront Bucarest, Rennes, Dijon et Sao Paolo. Mama Shelter est aujourd'hui présent dans 8 pays et compte 14 hôtels de 2049 lits. Dans son pipeline, 14 autres hôtels totalisant 2107 chambres.

Une chambre de 25 m2 du Mama Lisboa, avec son reflet miroir, le lit étant situé dans la même pièce que le canapé, lui faisant face ainsi qu'à la télévision.

Le 12 janvier 2022, le Mama Lisboa ouvrira dans le quartier vivant du Príncipe Real. Il offrira 130 chambres tout confort, ainsi qu’un rooftop panoramique et un restaurant, revisite de la brasserie française. Bar, roof top et restauration font partie de l’ADN de la marque et de son business model. En moyenne, le Food & Beverage génère 56 % de ses revenus.

Retour aux sources avec l’ouverture le 1er mars 2022 du Mama Paris La Défense. Ce sera la troisième adresse parisienne de l’opérateur hôtelier. 211 chambres faisant face au tout Paris ou à la skyline de La Défense. Au programme, diner américain sur le thème de l’espace, sports bar, des Ateliers. Le tout évidemment surplombé d’un rooftop aux accents d’ailleurs.

Mama Shelter prend aussi la direction de l’Orient pour sa dernière ouverture de l’année avec le Mama Dubaï. Un gros porteur de 197 chambres et de 192 appartements incluant plusieurs points de restauration, une terrasse donnant sur 4 piscines, un cinéMama en plein air et de bien d’autres offres. Un resort exubérant en pleine ville, qui rappellera les origines même de la famille Trigano, fondateurs du groupe Mama Shelter et co-fondateurs du Club Med.

Bucarest, Rennes, Dijon et Sao Paolo en 2023

En Janvier 2023, direction l’est européen où ouvrira le Mama Bucharest. 123 chambres modernes et design, situées dans le quartier français.

Mama fera son retour en France, à Rennes, en début d’année 2023. Direction la Place des Lices, en plein centre-ville, pour découvrir cet hôtel de 119 chambres doté aussi d’un restaurant, d’un rooftop et d’un spa avec piscine. Le plus de ce Mama sera son environnement, ancré dans la culture locale. À l’intérieur grâce à un design clin d’œil et surtout à l’extérieur via neuf commerces de bouche mettant en avant des artisans de la région.

Au printemps, il faudra se rendre à Dijon à fin d’y découvrir un Mama de 124 chambres réparties sur 5 étages, doté en plus d’un CinéMama. Un restaurant proposera un menu typique de chez Mama : un mélange de saveurs locales et de plats signatures.

Fin 2023, le deuxième Mama brésilien ouvrira ses 123 chambres à Sao Paolo.

Mama Shelter dans le giron lifestyle d’Ennismore (groupe Accor)

Après le Club Med (cofondé par son père Gilbert), Serge Trigano lance en 2008 Mama Shelter. Serge et ses fils Jérémie et Benjamin veulent offrir à leurs clients une ambiance joyeuse et un service exceptionnel à un prix abordable. Ils expriment leur idéal d’un lieu atypique, excentrique et unique.

Plus que des chambres et des restaurants, les hôtels Mama Shelter se veulent une dynamique, une vibration. Ce sont de vrais refuges urbains,  esthétiques et modernes mais aussi populaires, accueillants et sexy. L’hôtel de Paris East a été suivi par celui de Marseille, puis Lyon, Bordeaux, Los Angeles, Rio de Janeiro, Prague, Belgrade, Toulouse, Lille, Londres, Paris West, Luxembourg, Rome. De futurs établissements ouvriront à Lisbonne, La Défense, Dubaï et bien d’autres lieux encore.

En 2014, le Accor a pris une participation de 35 % dans l’opérateur hôtelier. Le groupe souhaitait, en effet, étendre son portefeuille lifestyle et accélérer l’internationalisation de l’enseigne.

Une mission de conseil pour les Trigano

Accor, en 2021, a  pris le contrôle capitalistique de Mama Shelter. Et l’enseigne a rejoint Ennismore. Ce groupe britannique est devenu une joint-venture entre Accor, qui en contrôle 66,66 %, tandis que le fondateur d’Ennismore, Sharan Pasricha, en détient 33,33 %.

Ennismore regroupe 14 marques hôtelières et de coworking ainsi que des restaurants. 21C Museum Hotels, 25hours, Delano, Gleneagles, Hyde, JO&JOE, Mama Shelter, Mondrian, Morgans Originals, SLS, SO/, The Hoxton, TRIBE et Working From

Au total, Ennismore compte 87 enseignes en exploitation (141 en développement) dont 14 hôtels Mama. Ainsi que plus de 150 restaurants et bars, tous reconnus pour leur concept local unique, ancré au cœur de chaque destination

Les Trigano père et flls ne sont plus au commande opérationnelle de Mama Shelter. Mais ces derniers, selon les Echos, conservent pour au moins moins quatre ans une mission de conseil – rémunéré et non exclusif. Un rôle clé tant pour Cédric Gobilliard que pour Sébastien Bazin, parce qu’il s’agit avant tout de préserver « l’ADN de la marque ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique