Foodles vise le leadership du marché de la cantine connectée responsable

Avec plus de 550 frigos installés aujourd’hui, Foodles veut s’imposer comme le leader du marché français de la cantine connectée. Pionnier d’un secteur aujourd’hui très concurrentiel, il double son chiffre d’affaires chaque année depuis trois ans et vise les 100 millions d’euros d’ici 2025 en attaquant l’international. Alléguant être la référence RSE sur son marché, selon son dernier bilan carbone, il a diminué de 22,5 % le poids carbone de ses repas et vise 10 % supplémentaire en 2024. Foodles a également concrétisé son engagement de devenir une entreprise à mission.

Avec plus de 550 frigos installés aujourd'hui, Foodles veut s’imposer comme le leader du marché français de la cantine connectée. Pionnier d'un secteur aujourd'hui très concurrentiel, la foodtech double son chiffre d'affaires chaque année depuis trois ans et vise les 100 millions d'euros d'ici 2025 en attaquant l'international. Alléguant être la référence RSE sur son marché, selon son dernier bilan carbone, elle a diminué de 22,5 % le poids carbone de ses repas et vise 10 % supplémentaire en 2024. Foodles a également concrétisé son engagement de devenir une entreprise à mission.

Pour avoir les moyens de ses ambitions, devenir le leader européen de cette nouvelle restauration d'entreprise, Foodles avait réussi à lever 9 millions en 2019 puis 31 millions d’euros en 2021 auprès de Creadev, InfraVia Growth, DN capital Bpifrance large venture et Adelie.

2022 prolifique pour la start-up. Elle a réussi à installer 250 nouveaux frigos. Soit près de 550 à date sur l’intégralité de son parc de 350 clients. Ils se répartissent majoritairement sur le secteur privé et les entreprises tertiaires.

A côté de ses frigos connectés, son cheval de bataille, ses commerciaux ont réussi également à placer 30 comptoirs sur-mesure (bar à salades, barista…)

À sa création en 2015, cette foodtec a été la première à développer ses frigos connectés, dotés d’une technologie brevetée et labellisés Origine France Garantie.  Associée à un algorithme « maison » de prédiction des stocks, cette solution innovante permet de restaurer les entreprises en leur sein, sans gros investissements, et ce dès 50 collaborateurs.

En 2022, Foodles a également décroché ses premiers clients londoniens, en recrutant sur place 15 collaborateurs. Il a également ouvert un hub logistique de 350 m2 à Marseille. L’entreprise compte dans la région 17 entreprises clientes et sert 2 000 convives.

4 chantiers d’envergure pour réduire encore de 10 % son empreinte carbone à l’horizon 2024
  • Proposer plus de recettes végétariennes : au-delà de 40%.

Foodles entend « éveiller les consciences ». L’entreprise est déjà en capacité, selon la demande des clients, d’augmenter la part de plats végétariens à 60, 80 voire 100%.

  • Proposer des emballages responsables

L’entreprise poursuit l’exploration du système de consigne (meubles, technologies, gestion des flux) et initie en ce début d’année, la mise en place d’un contenant moins lourd et énergivore.

  • Limiter l’impact des livraisons

Avec des fournisseurs audités et certifiés dans la continuité des 53,8% économisés en gestion interne. Un repas Foodles fait moins de 40km, du traiteur à l’assiette et chaque livreur est formé aux risques routiers ainsi qu’à l’éco-conduite.

  • Réduire le gaspillage alimentaire

Fin 2022, la Foodtech a enregistré 15% de gaspillage alimentaire, une tendance à la baisse notamment grâce à leur algorithme d’ajustement des stocks. Certains produits sont également proposés à moitié prix à l’approche d’une DLC et ont ainsi permis de sauver 99 474 repas, alors que les invendus ont quant à eux permis de redistribuer 33 839 repas à 7 associations différentes

 Michaël Ormancey et Clément Bonhomme, co-CEO et fondateurs de Foodles

« Foodles a su, depuis 7 ans, devenir le référent de la restauration collective nouvelle génération en s’appuyant sur ses 3 savoir-faire.

Nnotre savoir-faire technologique sur lequel nous continuerons d’investir en 2023 avec une équipe de plus de 20 profils techs ;

Notre savoir-faire logistique, qui sera lui aussi développé avec l’ouverture de nouveaux hubs en région dans les prochains mois ;

Puis, notre savoir-faire culinaire, que nous enrichirons à travers l’agrandissement de notre cuisine interne située en région parisienne, nous permettant d’internaliser davantage nos productions, toujours en parallèle de nos partenariats traiteurs.

2023 sera, elle aussi, une année de grandes ambitions pour toute l’équipe ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique