CV Développement acquiert Le Richelieu (île de Ré) avec le soutien de Bpifrance et Océan Participations

L’augmentation de capital réalisée auprès de Bpifrance et d’Océan Participations (Crédit Mutuel) a permis à ce groupe indépendant fondé et présidé par Philippe Cazenave d’acquérir l’hôtel Spa Restaurant Le Richelieu situé à la Flotte-en-Ré, qu’il exploitait en location-gérance depuis l’été 2020. La reprise d’actifs en perte de vitesse et la cohésion géographique de ses acquisitions constituent les fils conducteurs de la stratégie de CV Développement, qui compte aujourd’hui six établissements situés en Charente-Maritime.

L'augmentation de capital réalisée auprès de Bpifrance et d'Océan Participations (Crédit Mutuel) a permis à ce groupe indépendant fondé et présidé par Philippe Cazenave d'acquérir l’hôtel Spa Restaurant Le Richelieu situé à la Flotte-en-Ré, qu'il exploitait en location-gérance depuis l'été 2020. La reprise d’actifs en perte de vitesse et la cohésion géographique de ses acquisitions constituent les fils conducteurs de la stratégie de CV Développement, qui compte aujourd'hui six établissements situés en Charente-Maritime.

Le Richelieu est situé sur la commune de La Flotte, dans l'île de Ré, face à la plage de l'Arnerault. Il propose 34 chambres et suites en classement 5 étoiles, avec terrasse privative et vue sur la mer ou sur des jardins intérieurs. Léon Gendre et son épouse Jacqueline avaient fondé l'établissement en 1963.

Aucune assurance tout risque ! Aucune situation définitivement acquise ! Sur le long terme, aucun établissement n’est à l’abri du déclin, d’une défaillance voire d’une liquidation. Même quand il dispose de solides atouts.

En la matière, l’hôtel restaurant Spa Le Richelieu, à la Flotte-en-Ré (Charente-Maritimes) fait figure de cas d’école. Un emplacement exceptionnel, face à une plage très prisée sur une ile elle-même recherchée. Un statut d ‘institution locale  pour les familles rétaises. Cela ne suffisait plus à attirer suffisamment de clientèles extérieure et internationale, forcément très regardante sur les standards de confort et de service d’un 5 étoiles. Standards qui n’étaient plus vraiment au rendez-vous. Ce 5 étoiles va cumuler plusieurs exercices déficitaires à partir des années 2015. Avec en point bas une année 2019 calamiteuse.

L’exploitation de l’établissement, en effet, a généré cette année là une perte nette de plus d’1 million d’euros (source Greffe/Verif). Son chiffre d’affaires affichait 3,345 millions d’euros, montant insuffisant pour couvrir des charges d’exploitation s’élevant à 3,939 millions d’euros. Plus redoutable, sa trésorerie, en l’espace d’1 an, avait fondu de 358 852 euros à 67 391 euros.

Dégradation continue de l’activité

Cette dégradation va conduire fin 2019 à un plan de licenciement collectif d’une vingtaine de salariés, selon le média d’information locale La Hune en Ré. La même année, le propriétaire-exploitant de l’hôtel, Richard Gendre, fils des fondateurs, Léon et Jacqueline Gendre envisage alors d’opérer un changement de destination, en transformant l’hôtel et sa résidence hôtelière en habitations vendues à des particuliers. Ce projet, auquel ses parents eux-mêmes étaient hostiles selon ce même média, ne verra finalement pas le jour, en raison d’« obstacles juridiques incontournables, notamment l’impossibilité d’obtenir un changement de destination ».

Nous n’entrerons pas ici dans le détail des discussions et négociations, longues et complexes, qui s’en suivirent. On retiendra surtout l’entrée en lice de Philippe Cazenave. Cet ancien officier de la marine marchande s’est fait un nom dans le monde touristique charentais. Via sa holding CV Développement, Cazenave a constitué à partir de 2004, par rachat successif, un petit groupe de cinq hébergements touristiques (5 M€ de CA), localisés dans le département. Un camping 4 étoiles du petit port de la commune de L’Houmeau, repris en 2004. C’est d’ailleurs sur cette commune que le groupe vient d’installer son siège et ses fonctions support. Le camping 3 étoiles des Fougères à Rivedoux-Plage. Un autre camping 3 étoiles à La Corniche à Angoulins-sur-Mer. Et enfin, L’hôtel du Galion 3 étoiles (29 chambres), acquis en 2017 et la Villa de l’éclusier (6 chambres), en 2019, à Saint-Martin-de-Ré.

Entrée en lice de Philippe Cazenave

A partir d’août 2020, CV Développement va d’abord exploiter le Richelieu dans le cadre d’une location-gérance. En attendant de boucler son acquisition. Ce sera chose faite vers la fin décembre 2020.  Selon France 3 Nouvelle Aquitaine, l’acquisition du fonds de commerce et de l’immobilier s’élèverait à une vingtaine de million d’euros.

CV Développement a pu réaliser l’opération grâce à une nouvelle augmentation de capital  souscrite par Bpifrance, leader, et Océan Participations (Crédit mutuel). Les associés n’ont pas dévoilé, à ce jour, la hauteur et les modalités de leur participation respective.

« Donner une nouvelle impulsion à un actif endormi »

Ce complexe hôtelier est composé de 35 chambres dont 19 suites, en grande partie rénovées. Ainsi, qu’un bar lounge et un restaurant panoramique avec vue sur la baie de l’Arnérault. Il comprend également un Spa et une piscine extérieure chauffée. S’ajoutent à cela trois salles de réunion et un parking privé, indispensable.

Philippe Cazenave veut donner une nouvelle impulsion à cet actif endormi dont il a confié la responsabilité à Alexandre Pigeau. Le restaurant, ouvert midi et soir, et en principe toute l’année désormais, présente une cuisine de qualité avec le chef Yann Leraut et orientée vers les fruits de mer grâce à ses deux écaillers Vincent Delale et Benjamin Gilard. Le Spa marin, espace de 800 m2 totalement repensé, ouvrira en octobre 2021 avec une carte de soins établie avec son partenaire Thalgo.

Philippe Cazenave, président de CV Développement

« C’est avec honneur et un immense plaisir que nous réouvrons l’Hôtel Le Richelieu après plusieurs mois de travaux de rénovation. Afin d’apporter à cet établissement toute la noblesse qu’il avait perdu. Notre objectif est d’apporter à nos clients un cadre, un service et une infrastructure haut de gamme en résonance avec sa localisation. Au pied de la plage de l’Arnerault, face à mer. »

Jérôme Langlade, Directeur d’investissement, chez Bpifrance

« Nous sommes convaincus que le groupe impulsé par Philippe Cazenave a la capacité à donner un nouveau souffle à cet établissement qui bénéficie d’une localisation exceptionnelle. Le groupe s’est développé et s’est professionnalisé depuis notre premier investissement de 2019. Les fondamantaux sont présent est doivent permettrent de relever ce nouveau défi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique