Bar, service à table, VAE et livraison, Del Arte s’ajuste aux nouveaux modes de consommation

Pour faire face à deux défis, retrouver son niveau d’activité d’avant-crise et s’adapter aux mutations de la consommation, l’enseigne de restauration italienne du groupe Le Duff lance un nouveau concept qui combine à la fois service à table, offre au bar toute la journée, livraison et drive. Le flagship de cette nouvelle génération Del Arte, exploité au départ en succursale, a ouvert ses portes le 3 décembre, à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), dans un bâtiment neuf de 344 m2 pour 90 places assises, structuré autour de trois modules complémentaires, dont un Drive inédit.

Pour faire face à deux défis, retrouver son niveau d'activité d'avant-crise et s'adapter aux attentes de consommateurs délaissant en partie la consommation à table, l'enseigne de restauration italienne du groupe Le Duff lance un nouveau concept qui propose à la fois service à table, bar toute la journée, livraison et drive. Le flagship de cette nouvelle génération Del Arte, exploité au départ en succursale, a ouvert ses portes le 3 décembre, à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), dans un bâtiment neuf de 344 m2 pour 90 places assises, structuré autour de trois modules, dont un Drive inédit.

Les trois modules du concept. De gauche à droite, « Ristorante » pour la restauration servie à table ; « Cafferitivo » pour boire et grignoter dans la journée, et « A Casa » réservée à la VAE, au click & collect et à la livraison. Del Arte escompte monter de 12 % 20 % la part de la VAE, sous toutes ses formes.

Ce pilote grandeur nature a vocation à se développer assez rapidement dans le réseau sans devenir hégémonique. La direction de Del Arte vise en effet, cinq à six ouvertures par an, soit un peu moins qu’avant-crise. Dont 2 ouvertures et  une transformation de restaurant sur la base du nouveau concept en 2023. Son pipeline est à ce jour de 15 projets de transformations ou d’ouvertures sur ce modèle.

L’enseigne a donc pris soin de piloter elle-même, en succursale, ce premier concept. En espérant, bien entendu, qu’il fonctionne bien et séduise ses nombreux franchisés. 90 % de ses 209 restaurants (sur 190 villes) sont gérés en franchise. La première avait ouvert il y a tout juste vingt ans.

Del Arte prévoit d’ailleurs de confier d’ici une bonne année l’unité de Joué-les-Tours à son franchisé tourangeau, à la tête de deux autres restaurants. Pour mémoire, plus loin dans le temps, Del Arte s’appelait Pizza del Arte et appartenait au groupe Accor. Le groupe Le Duff rachète l’enseigne en 1995. Il la rebaptise « Ristorante Del Arte ». En 2012, il franchit la barre des 100 adresses. En 2020, ce sont 200 adresses. Quant à son objectif de viser « rapidement » un réseau de 300 restaurants, il semble pour l’instant hors d’atteinte. La crise est passée par là. Et les mutations de consommation ont également fragilisé le modèle exclusif de restauration à table.

Del Arte prévoit à fin 2022 un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros, encore en retrait de 6 % par rapport à 2019, malgré les hausses tarifaires pratiquées (+ 10 % sur l’ensemble de l’exercice) pour faire face aux coûts, notamment énergétiques. Elle vise 280 millions en 2023. La marque sert 12 millions de couverts par an. Elle compte 3 800 salariés.

Philippe Jean, directeur général de Del Arte


« Le secteur de la restauration est particulièrement touché par la crise et doit plus que jamais se réinventer pour faire face à l’évolution des modes de consommation et des attentes de nos clients.

Nous avons un véritable enjeu à proposer une expérience nouvelle, des offres différenciées, accessibles et qualitatives et de forts niveaux de service. Il devient plus que jamais nécessaire de repenser les modèles et d’accepter que les restaurants deviennent des lieux d’expérience et de vie totalement différents de ce qu’ils ont été par le passé.

Nous avons initié une véritable évolution de nos restaurants en intégrant de nouveaux services et espaces évolutifs pour chaque moment de la journée, répondant aux besoins des consommateurs qui privilégient de plus en plus une restauration rapide et déstructurée.

Entre tradition et renouveau, le modèle de Del Arte évolue ainsi vers plus de nomadisme et de digital pour s’adapter aux mutations du secteur de la restauration à table, tout en continuant à séduire par sa cuisine italienne authentique, constitutive de son identité depuis près de 40 ans. »

Les deux espaces du module « Cafferitivo »

Ouvert toute la journée, il propose une offre de restauration adaptée à chaque moment de consommation. Du café du matin à « l’aperitivo » à l’italienne le soir.
Un nouvel espace, avec wifi et télévision, qui permet également de se retrouver autour d’évènements sportifs ou musicaux.
Son offre se structure principalement sur des planches à partager, des sandwichs, des bières, cocktails, boissons lactées et cafés.
Del Arte prévoit d’ailleurs de développer aussi de manière autonome ce module « CAFFERITIVO  Del Arte» . Le premier verra le jour à Nanterre Université, en janvier 2023.

 

Le module « Ristorante » pour la restauration servie à table

Il est ouvert pour les services du midi et du soir. Son offre phare restera la pizza cuite au four.

Le module « A Casa »

Repensé et adapté aux parcours clients souhaitant profiter des services de vente à emporter, de livraison et de Click & Collect, avec un drive et un parcours 100% digitalisé (commande, paiement, borne de détection avec QR Code).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique