Avec 4 nouveaux, la France compte désormais 23 Palaces officiels

Les Sources de Caudalie à Martillac (Gironde), le Royal Evian à Evian-les-Bains (Haute-Savoie), la Bastide de Gordes à Gordes (Vaucluse) et la Réserve Paris à Paris sont les nouveaux récipiendaires de la distinction a indiqué Atout France dans un communiqué le 3 novembre, à l’issue d’une ultime délibération de la commission Palace.

Les Sources de Caudalie à Martillac (Gironde), le Royal Evian à Evian-les-Bains (Haute-Savoie), la Bastide de Gordes à Gordes (Vaucluse) et la Réserve Paris à Paris sont les nouveaux récipiendaires de la distinction a indiqué Atout France dans un communiqué le 3 novembre, à l'issue d'une ultime délibération de la commission Palace.

Rénové de 2013 à 2015, Le Royal Evian (150 chambres et suites) est situé dans le complexe Evian Resort. Cet hôtel datant de 1 909 est depuis la propriété du groupe Danone. Il doit son nom au roi d'Angleterre, Edouard VII, pour qui une suite royale avait été aménagée.

La Bastide de Gordes (46 chambres et suites) est une bâtisse seigneuriale du XVIe siècle située à Gordes, dans le Lubéron. Il appartient depuis 2014 par l'homme d'affaires Stéphane Courbit (production audiovisuelle, jeux en ligne, hôtels de luxe et énergie). Ses six hôtels de luxe sont réunis dans la Lov Hotels Collection.

Créé en 1999, Les Sources de Caudalie (49 chambres et suites) est aujourd'hui la propriété du couple Alice et Jérôme Tourbie, qu'ils ont acquises auprès des parents d'Alice, Daniel et Florence Cathiard. L'établissement est situé à Martillac, au coeur des vignes du Château Smith Haut Lafitte, propriété des Cathiard. Les Tourbier possèdent également l'hôtel Les Etangs de Corot (4*), à Ville d'Avray (Hauts-de-Seine).

Enfin, dans la capitale, La Réserve Paris avait ouvert ses portes en janvier 2015 avenue Gabriel, contre-allée des Champs-Elysées. L'établissement compte 26 suites et 14 chambres, chacune disposant d'un "butler". La Réserve appartient à l'homme d'affaires Michel Reybier (cité dans les Panama Papers). Celui-ci possède le groupe éponyme Michel Reybier Hospitality qui développe trois activités. L'hôtellerie haut de gamme avec trois adresses La Réserve à Paris, Genève, Ramatuelle (dirigé par Didier Le Calvez, débarqué en mars dernier du Bristol et de Oetker Collection), et des adresses suisses sous l'enseigne Victoria Jungfrau Collection. Les vignobles (Clos d'Estournelle notamment). Et les cliniques anti-âge.

En juillet dernier, trois autres établissements avaient été distingués : un hôtel « historique », Le Cap-Eden-Roc, au cap d'Antibes, et deux plus récents, Le Peninsula, inauguré à l'été 2014 à Paris. et Le Cheval Blanc Saint-Barth Isle de France, situé dans les Antilles françaises.

Atout France, l'agence de développement touristique de la France annonce avoir également "procédé au renouvellement des neuf établissements qui avaient été distingués Palace en 2011".

Cette distinction « palace » a été créée en novembre 2010 afin d'encadrer une appellation jusque-là libre d'usage de mettre en valeur une hôtellerie d'exception constituant une des spécificités fortes de la France. Elle permet de distinguer, parmi les établissements 5 étoiles ayant au moins 12 mois d'activité, "ceux dont la situation géographique exceptionnelle, l'intérêt historique, esthétique et/ou patrimonial particulier, le service sur mesure, les placent parmi les fleurons de l'hôtellerie française".

"
La distinction Palace ne manque pas de "Réserve" désormais. Après le Réserve Ramatuelle, c'est autour du Réserve Paris de décrocher la distinction suprême, vingt mois après son ouverture. Ici une vue du Grand Salon de ce très discret hôtel situé au 42 de l'avenue Gabriel.
Les 23 hôtels « Palace »
Le panonceau officiel et le site internet dédié
palace_logo_simuli_metallicLes critères pour être distingué Palace

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique