Le Français Newrest devenu un leader mondial des filières de catering

Dans le peloton de tête des leaders mondiaux du catering multi secteurs, Newrest a réalisé sur son dernier exercice clos le 30 septembre un chiffre d’affaires consolidé de 1,117 milliards d’euros, en progression de 17%, à périmètre non constant.

Quant au chiffre d’affaires sous gestion du groupe toulousain, il s’élève à 1,693 M€, en progression de 13 %. La différence avec le CA consolidé correspond au chiffre d’affaires (535,5 M€) d’une filiale basée en Arabie Saoudite, managée par le groupe mais non consolidée dans ses comptes.

Newrest, qui n’est pas coté, ne communique pas ses résultats. Son co-président Olivier Sadran tablait toutefois en mai dernier ( Les Echos du 23 mai) sur un Excédent Brut d’Exploitation de 10 %. Quant à l’endettement net, il le juge très faible,son Leverage Ratio (levier d’endettement) étant inférieur à 0,4.

Cet endettement limité aurait pu permettre à Newrest de reprendre Servair pour constituer un champion français du catering. Air France a finalement choisi l’offre du chinois HNA qui valorisait Servair autour de 475 M€. HNA a d’ailleurs également racheté le groupe suisse GateGroup. Newrest est donc désormais leader français du catering et leader mondial parmi les groupes encore indépendants dans un secteur qui ne cesse de se concentrer.

Newrest explique sa performance de chiffre d’affaires par « la variété et la complémentarité de ses métiers ». Toutes les activités toutes les zones géographiques participent à la croissance du groupe qui est présent dans 48 pays et compte plus de 30 000 collaborateurs.

Chez Newrest, les métiers liés à l’aérien représentent 44,8% du CA consolidé, la restauration collective (y compris la gestion des bases vie) représente 28,6%, le secteur ferroviaire 24,4%, et le retail aéroportuaire 2,2%.
La croissance relative par zone géographique a été très forte sur la Zone Moyen-Orient, Asie et Océanie (+54,7%). Elle a atteint +16,8% en Europe, +13% en Afrique à taux de change réels et +7,4% sur la division Amériques. L’Europe et l’Afrique sont les deux premiers marchés du Groupe. La France représente encore 25 % du CA de Newrest.

« 

Dans le peloton de tête des leaders mondiaux du catering multi secteurs, Newrest a réalisé sur son dernier exercice clos le 30 septembre un chiffre d’affaires consolidé de 1,117 milliards d'euros, en progression de 17%, à périmètre non constant.

Quant au chiffre d'affaires sous gestion du groupe toulousain, il s'élève à 1,693 M€, en progression de 13 %. La différence avec le CA consolidé correspond au chiffre d'affaires (535,5 M€) d'une filiale basée en Arabie Saoudite, managée par le groupe mais non consolidée dans ses comptes.

Newrest, qui n'est pas coté, ne communique pas ses résultats. Son co-président Olivier Sadran tablait toutefois en mai dernier ( Les Echos du 23 mai) sur un Excédent Brut d'Exploitation de 10 %. Quant à l'endettement net, il le juge très faible,son Leverage Ratio (levier d'endettement) étant inférieur à 0,4.

Cet endettement limité aurait pu permettre à Newrest de reprendre Servair pour constituer un champion français du catering. Air France a finalement choisi l'offre du chinois HNA qui valorisait Servair autour de 475 M€. HNA a d'ailleurs également racheté le groupe suisse GateGroup. Newrest est donc désormais leader français du catering et leader mondial parmi les groupes encore indépendants dans un secteur qui ne cesse de se concentrer.

Newrest explique sa performance de chiffre d'affaires par "la variété et la complémentarité de ses métiers". Toutes les activités toutes les zones géographiques participent à la croissance du groupe qui est présent dans 48 pays et compte plus de 30 000 collaborateurs.

Chez Newrest, les métiers liés à l’aérien représentent 44,8% du CA consolidé, la restauration collective (y compris la gestion des bases vie) représente 28,6%, le secteur ferroviaire 24,4%, et le retail aéroportuaire 2,2%. La croissance relative par zone géographique a été très forte sur la Zone Moyen-Orient, Asie et Océanie (+54,7%). Elle a atteint +16,8% en Europe, +13% en Afrique à taux de change réels et +7,4% sur la division Amériques. L’Europe et l’Afrique sont les deux premiers marchés du Groupe. La France représente encore 25 % du CA de Newrest.

"
Avec plus de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires géré en 2015/16, la restauration et les services aux compagnies aériennes constituent le premier marché de la société. Newrest prépare dans 74 unités de production quelque 593 000 repas servis par jour pour 15 570 vols quotidiens et 44 lounges d’aéroports.
Le site internet le logo de la société

newrest_logo
Le Groupe Newrest est né en 2005 du rapprochement de Catair (fondé par Olivier Sadran en 1996) et d’Eurest Inflight, ancienne filiale de Compass Group. Compass cède alors le contrôle de Newrest à Olivier Sadran et aux cadres dans le cadre d’un LMBO.
Olivier Sadran (qui est également patron du Toulouse Football Club) co-préside aujourd’hui Newrest avec le Suisse Jonathan Stent-Torriani, ancien dirigeant de Compass Group et Gate Gourmet International.  90,4% du capital du groupe est détenu par son management (300 collaborateur), Olivier Sadran étant le principal détenteur de part. Les partenaires minoritaires au capital de Newrest son Naxicap Partners (5,3%), Ardian (ex. Axa PE) (2,8%) et BNP Paribas Dvpt (1,5%).
Le développement rapide de Newrest repose sur une série d’acquisitions ciblées. Le Toulousain reprenait ainsi en 2010 à Acccor la Compagnie des Wagons-Lits. Acquisition oh combien stratégique d’un spécialiste reconnu. Elle a permis au groupe faire un bond dans la restauration ferroviaire en remportant une série de grands contrats sur appel d’offres auprès de la SNCF (et d’autres sociétés ferroviaires par la suite). En 2013 tout d’abord, pour la restauration à bord des TGV et des InterCités (18 millions de passagers, un marché estimé à près de 900 millions d’euros sur 5 ans), Newrest-Wagons Lits étant actionnaire à 65 % d’une joint-venture constituée avec Elior. Puis en 2015, avec un contrat des Service à Terre pour les Eurostar et Thalys au départ de la gare du Nord à Paris. Et enfin début 2016, avec les services de logistiques (production, avitaillement et désavitaillement) pour les trains TGV, ID-TGV, Intercités et Alleo (trains franco-allemands).
En 2016, Newrest aborde cette mois le marché de la restauration collective en rachetant 100 % de la filiale française du groupe allemand Apetito (30 M€ de CA dans l’hexagone) et en reprenant 34,4 % du capital de la société Coralys  qui a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros, principalement dans les secteurs scolaire et médico-social
Newrest déclare être le seul caterer à intervenir sur l’ensemble des secteurs de la restauration et des services associés : catering aérien, buy-on-board, duty-free à bord, catering ferroviaire, concessions aéroportuaires et autoroutières, restauration collective, bases-vie et services de support.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique