Pierre & Vacances se lance dans la franchise pour relancer son développement immobilier

Le leader européen des résidences de loisirs vise l’ouverture 2 000 nouveaux logements d’ici 2025. Pour cela, il propose désormais trois types de contrat aux investisseurs en hébergement locatif : franchise, bail et gestion/management. En parallèle, le groupe a conclu avec 63 % de ses propriétaires individuels un accord d’apurement des loyers qu’il ne leur avait pas payé entre mars 2020 et juin 2021.

Le leader européen des résidences de loisirs vise l'ouverture de 2 000 nouveaux logements d'ici 2025. Pour cela, il propose désormais trois types de contrat aux investisseurs en hébergement locatif : franchise, bail et gestion/management. En parallèle, le groupe a conclu avec 63 % de ses propriétaires individuels un accord d'apurement des loyers qu'il ne leur avait pas payés entre mars 2020 et juin 2021.

A Porto-Vecchio, la résidence Pierre & Vacances premium Les Terrasses d’Arsella***** - Corse est l'une des 5 unités gérées en franchise. Elle compte 69 appartements et maisons.

En concluant cet été trois contrats de franchise, Pierre & Vacances intègre de nouvelles destinations.  Elles se répartissent en deux résidences neuves 4 étoiles « Pierre & Vacances premium ». L’une, de 43 appartements, est située à Saint-Cyprien, Pyrénées-Orientales. La seconde, les Terrasses d’Arsella,  à Porto-Vecchio en Corse (69 appartements et maisons). La troisième résidence, classée 3 étoiles, a fait l’objet d’une rénovation complète. Située sur l’Île-aux-Moines dans le Morbihan, La Voile d’Or,  gamme « Pierre & Vacances », offre 48 appartements.

Parallèlement, la marque a conclu un contrat de bail pour l’exploitation d’une résidence située aux Sables d’Olonne. Les Villas d’Olonne,  positionnée « Pierre & Vacances premium », comprennent 54 maisons individuelles neuves équipées de piscines privatives.

De nouveaux modes de collaboration « plus efficaces et plus dynamiques » 

« Ces nouveaux contrats concrétisent notre volonté de faire rayonner la marque via le déploiement de nouveaux modes de collaboration, plus efficaces et plus dynamiques, déclare Julien Renaud-Perret, directeur du développement. Nous avons atteint des taux de réservation et de satisfaction très élevés cet été sur nos nouvelles résidences.(…) Ce succès nous conforte dans nos ambitions. Il ouvre un grand nombre d’opportunités de développement avec les propriétaires, opérateurs et investisseurs institutionnels et promoteurs partout en Europe. »

Pour atteindre cet objectif, Pierre & Vacances a renforcé ses équipes de développement. Leur mission, rencontrer et convaincre investisseurs, foncières et promoteurs qui souhaitent investir dans l’hébergement locatif.

A ce jour, le groupe compte cinq résidences franchisées. Trois en Corse. Une à Saint-Cyprien. Et une sur l’île aux Moines.  Le reste des résidences Pierre & Vacances en France sont des résidences en propre (dites fongibles).

Des avancées dans les négociations entre PVCP et ses bailleurs individuels

Rassuré par les résultats de sa saison estivale, le groupe Pierre & Vacances Center Parcs (PVCP) a formulé à ses propriétaires bailleurs individuels une nouvelle proposition améliorée d’avenant. Ils prévoient notamment le paiement de 100% du loyer contractuel pour la période courant à compter du 1er juillet 2021, contre 72,5 % précédemment. Au 15 octobre, plus de 63% des propriétaires individuels (PVCP en compte au total près de 19 000) avaient accepté cette nouvelle proposition.

« On a un bilan estival qui est très satisfaisant, avec des taux d’occupation supérieurs à 2020 mais aussi à 2019 », expliquait à l’AFP Franck Gervais, directeur général du groupe PVCP. Les TO ont été de 90% pour les deux marques de référence du groupe, Pierre et Vacances France et Center Parcs Europe, selon monsieur Gervais, qui se dit « satisfait et optimiste ». Mais « jamais ça ne compensera ou rattrapera toutes nos pertes » , admettait-il.

50% des loyers payés sur mars 2020 – juin 2021

Pour la période antérieure (15 mars 2020 au 30 juin 2021), qui part du début de la crise du Covid, le groupe PCVP maintient sa proposition de payer 50% des loyers.

PVCP déclare étudier par ailleurs « toute les options en vue de gérer la situation du passif résiduel de loyers n’ayant pas pu faire l’objet d’un accord avec les propriétaires n’ayant pas accepté l’offre à ce jour.»

En 2019, environ 18 800 particuliers avaient reçu de PVCP autour de 160 millions d’euros de loyers. Ils étaient alors propriétaires de 57% du parc du groupe – 30% des Adagio, 50% des Pierre et Vacances et 20% des Center Parcs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique