Parcel. installe sa première Tiny House au coeur d’un vignoble de Saint-Emilion

Nouvel hébergement insolite lancé en août 2020, ce « minuscule » habitat de 15 m2 veut contribuer au « slow tourisme éco-responsable », par une immersion dans la nature et une rencontre avec les producteurs locaux. Géraldine Boyer, fondatrice de Parcel., qui conçoit et exploite les Tiny, prévoit d’investir bientôt six autres sites, choisis pour leur hôte, leur paysage et leur gastronomie.

Nouvel hébergement insolite lancé en août 2020, ce « minuscule » habitat de 15 m2 veut contribuer au « slow tourisme éco-responsable », par une immersion dans la nature et une rencontre avec les producteurs locaux. Géraldine Boyer, fondatrice de Parcel., qui conçoit et exploite les Tiny, prévoit d'investir bientôt six autres sites, choisis pour leur hôte, leur paysage et leur gastronomie.

La première Tiny House est installée dans le vignoble de la famille Bourrigaud, propriétaire depuis sept générations du domaine Château Champion.

C’est à Saint-Emilion, au coeur du domaine viticole de Château Champion, que la fondatrice de Parcel., Géraldine (passée par Sofitel et Club Med), a choisi de poser sa première Tiny House. Traduit en français, une minuscule maison. Une sorte de caravane en tout cas, posée sur une plateforme mobile, l’élégance en plus.

En intérieur clair comme en extérieur gris anthracite, cette micro maison est entièrement habillée de bois Douglas issu des forêts landaises, assortie de trois grandes baies vitrées. Sa pièce principale regroupe un lit queen-size (160 x 200) et un coin cuisine avec évier, plaques de cuisson et réfrigérateur. A l’aile opposée, fermée par une porte, une pièce d’eau équipée d’un lavabo, d’une douche et de toilettes sèches.

Pas question de climatisation ici, écologie oblige. Ni de wifi et de TV, il faut dé-co-nnec-ter ! La Tiny dispose en revanche de ventilateurs et d’un poêle à bois. Elle peut en effet se réserver l’hiver comme l’été.

Présentée comme autonome, la Tiny House utilise des panneaux solaires pour produire son électricité. Pour alimenter la douche, elle intègre un système de récupération et de filtration des eaux de pluies. Quant aux toilettes sèches de type Ecodomeo, elle permettrait une économie conséquente d’eau et d’eaux usées. De l’ordre de 15 000 litres par personne et par an.

Confort à l’essentiel et prestations hôtelières

La Tiny House, aussi dépouillée soit-elle, répond bien aux critères d’un hébergement hôtelier résidentiel. Parcel. fournit draps, serviettes de bain et torchons ainsi que des produits de toilette éco-certifiés. Et même une trousse à pharmacie de secours. Côté cuisine, les clients auront sous la main kit de sel, poivre, huile, sucre, café et thé.

Enfin, la réservation inclut un petit déjeuner. Avec Granola bio, préparé par un établissement bio bordelais, le café Lichen, accompagné de lait et de jus de fruits artisanal par le Pressoir des Chartrons à Bordeaux.

A Saint-Emilion, il faut compter 140 euros la nuit, en incluant le petit-déjeuner pour deux personnes. L’hôte perçoit une commission sur cette réservation (montant non communiqué). Les réservations s’effectuent sur www.parceltinyhouse.com. Les clients peuvent également composer leur apéritif à partir de 21,40 euros. Avec des grands crus de Saint-Emilion de la propriété. Mais aussi des bières girondines. Ainsi que des tartines de charcuteries et fromages bio provenant des fermes. Tous ces produits peuvent se commander lors de la réservation.

Parcel souhaite aussi que ce séjour en Tiny House invite, incite à une rencontre avec le producteur hôte. A Saint-Emilion, les clients pourront ainsi visiter les chais de Pascal et Véronique Bourrigaud et déguster quelques uns de leurs crus Château Champion.

La première Tiny House en exploitation

L’intérieur de la « minuscule maison » de Parcel.

Lit deux places

Cuisine sommairement équipée, avec réfrigérateur et plaques de cuisson

Pièce avec douche et toilettes sèches

Pascal et Véronique Bourrigaud, les vignerons hôtes
de la première Tiny House de Géraldine Boyer (à droite)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique