L'emploi recule dans l'Hébergement mais progresse dans la Restauration

La branche Hébergement Restauration a créé 2 300 emplois au cours du troisième trimestre 2016, selon les données de l’Insee publiées le 8 décembre. L’effectif de la branche s’est accru de 24 200 postes sur les douze derniers mois, ce qui correspond à une hausse de 2,4 %. La branche employait fin septembre 1,027 million de personnes.

Cette progression d’ensemble masque en réalité deux évolutions contraires dans l’Hébergement et dans la Restauration.

L’Institut enregistre en effet un recul du nombre de postes dans l’Hébergement. Ce secteur en a perdu 2 300 entre août et septembre 2016 et en avait déjà supprimé 3 500 entre avril et juin. Sur les douze derniers mois, l’effectif de l’Hébergement a fléchi de 0,9 %, pour s’établir à 253 700. Ce recul de l’emploi est en lien direct avec la baisse d’activité que le secteur a connu en 2016.

L’Insee en revanche observe une augmentation continue du nombre de postes dans la Restauration : 4 700 supplémentaires au troisième trimestre après 6 500 au deuxième. Au cours des douze derniers mois, le secteur de la restauration aura créé 26 600 postes pour s’établir à 773 500, soit une hausse de 3,6 %. Il faut remonter au troisième trimestre de l’année 2000 pour observer un niveau de créations annuelles plus élevé : 30 300 à l’époque (+ 5,7 %).

Hébergement et Restauration confondus demeurent l’une des dix branches d’activités les plus créatrices d’emploi en France, avec le commerce de détail, l’informatique, l’intérim, la communication, les activités scientifiques et techniques et les administrations publiques.

« 

La branche Hébergement Restauration a créé 2 300 emplois au cours du troisième trimestre 2016, selon les données de l'Insee publiées le 8 décembre. L'effectif de la branche s'est accru de 24 200 postes sur les douze derniers mois, ce qui correspond à une hausse de 2,4 %. La branche employait fin septembre 1,027 million de personnes.

Cette progression d'ensemble masque en réalité deux évolutions contraires dans l'Hébergement et dans la Restauration.

L'Institut enregistre en effet un recul du nombre de postes dans l'Hébergement. Ce secteur en a perdu 2 300 entre août et septembre 2016 et en avait déjà supprimé 3 500 entre avril et juin. Sur les douze derniers mois, l'effectif de l'Hébergement a fléchi de 0,9 %, pour s'établir à 253 700. Ce recul de l'emploi est en lien direct avec la baisse d'activité que le secteur a connu en 2016.

L'Insee en revanche observe une augmentation continue du nombre de postes dans la Restauration : 4 700 supplémentaires au troisième trimestre après 6 500 au deuxième. Au cours des douze derniers mois, le secteur de la restauration aura créé 26 600 postes pour s'établir à 773 500, soit une hausse de 3,6 %. Il faut remonter au troisième trimestre de l'année 2000 pour observer un niveau de créations annuelles plus élevé : 30 300 à l'époque (+ 5,7 %).

Hébergement et Restauration confondus demeurent l'une des dix branches d'activités les plus créatrices d'emploi en France, avec le commerce de détail, l'informatique, l'intérim, la communication, les activités scientifiques et techniques et les administrations publiques. "

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique