Fin du masque obligatoire lundi 28 février dans les lieux clos soumis au passe vaccinal

Tout un symbole ! Anticipant dans les semaines à venir une poursuite de la baisse des contaminations au Covid-19, le ministère des Solidarités et de la Santé, après avis du Haut Conseil de la santé publique, a décidé de mettre fin à l’obligation de porter le masque dans les lieux clos soumis au passe vaccinal, à compter du 28 février. Son port, toutefois, sera maintenu dans les transports et les lieux clos non soumis au passe. Le Gouvernement devra sans doute confirmer le champ des populations, personnels et clients, effectivement concernées par cette levée.

Tout un symbole ! Anticipant dans les semaines à venir une poursuite de la baisse des contaminations au Covid-19, le ministère des Solidarités et de la Santé, après avis du Haut Conseil de la santé publique, a décidé de mettre fin à l'obligation de porter le masque dans les lieux clos soumis au passe vaccinal, dont les HCR, à compter du 28 février. Son port, toutefois, sera maintenu dans les transports et les lieux clos non soumis au passe. Le Gouvernement devra apporter les précisions nécessaires sur le champ des populations, personnels et clients, concernées par cette levée.

Ce sera finalement avec 1 mois d'avance. Olivier Véran, le ministre de la Santé, tablait plutôt sur une levée au printemps de l'obligation du port du masque en intérieur. Photo Ocean Prod - Adobe Stock.
(Plus d’information à venir)

Le communiqué de presse du ministère des Solidarités et de la Santé

Au regard de l’évolution favorable de la situation sanitaire, le ministère des Solidarités et de la Santé a saisi le Haut Conseil de la santé publique pour évaluer la possibilité de faire évoluer le protocole sanitaire, notamment en population générale. A la suite de cet avis, le Gouvernement décide d’assouplir à compter du 28 février, échéance qui permettra d’enregistrer quatre semaines de baisse continue de l’incidence, la doctrine relative au dépistage des personnes contacts et au port du masque.

Sur la base de l’avis du Haut Conseil de la santé publique rendu le 11 février 2022 et précisant les évolutions possibles en cas de situation sanitaire favorable, les allègements suivants seront mis en oeuvre à compter du 28 février :

  • Le dispositif de dépistage des personnes ayant eu un contact avec une personne testée positive sera allégé en population générale. Les personnes contacts n’auront plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2 (soit deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive) au lieu de trois tests aujourd’hui (à J0, J2 et J4). Dans le cas d’un autotest positif, la personne devra faire un test antigénique ou un test RT-PCR de confirmation. Les règles d’isolement demeurent inchangées.

 

  • Le port du masque en intérieur sera maintenu dans les transports et les lieux clos non soumis au passe vaccinal. Dans les autres lieux clos, soumis au passe vaccinal, le port du masque ne sera plus obligatoire. Pour rappel, depuis le 2 février 2022, le port du masque n’est plus exigé en extérieur. Le port du masque reste préconisé en cas de regroupement de personnes avec une forte densité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique