Del Arte teste l’abonnement mensuel pour conquérir de nouvelles clientèles

Depuis début octobre, le leader français de la restauration italienne expérimente dans 13 restaurants succursales un dispositif inédit en France pour la restauration assise. L’abonnement prévoit un engagement de six mois donnant droit pour 1 euro à un plat à choisir parmi une sélection de pastas et de pizzas. L’abonné acquitte 29,99€ le premier mois, puis 34,99€ les suivants. Si ses objectifs de conquête de nouvelles clientèles et de tickets moyens sont atteints, Del Arte (groupe Le Duff) étendra en 2023 sa formule à ses 209 restaurants dont 90 % sont franchisés.

Depuis début octobre, le leader français de la restauration italienne expérimente dans 13 restaurants succursales un dispositif inédit en France pour la restauration assise. L'abonnement prévoit un engagement de six mois donnant droit pour 1 euro à un plat à choisir parmi une sélection de pastas et de pizzas. L'abonné acquitte 29,99€ le premier mois, puis 34,99€ les suivants. Si ses objectifs de conquête de nouvelles clientèles et de tickets moyens sont atteints, Del Arte (groupe Le Duff) étendra en 2023 sa formule à ses 209 restaurants dont 90 % sont franchisés.

L’offre est valable une fois par jour en service à table (hors click and collect, vente à emporter et livraison).

C’est un modèle encore innovant et disruptif dans la restauration française que teste Del Arte : l’abonnement. Deux préoccupations semblent guider son projet. Prendre en compte le contexte de forte inflation et de pouvoir d’achat diminué. Car il contraint les clients à des arbitrages. Et attirer de nouvelles clientèles particulièrement sensibles à l’accessibilité de l’offre et recherchant aussi de la qualité.

L’abonnement, par conséquent, vise beaucoup moins à convertir la clientèle fréquentant déjà ses tables qu’à conquérir celle qui ne les connait pas encore.

Ses deux cibles privilégiées sont en particulier les étudiants, au budget très contraint, mais aussi les actifs déjeunant la semaine. Moyennant cet abonnement sur six mois, qui leur coûterait au total 205 euros, ils pourront consommer sur place pour 1 euro des plats affichés à la carte autour de 7,90. Pour qu’ils rentabilisent largement leur investissement, il faudrait donc qu’ils prennent un repas de ce type près de deux fois par semaine pendant six mois.

On s’en doute, l’enseigne escompte des consommations prises en sus de l’abonnement. Des boissons ou des desserts. La rentabilité du projet passera par ces extras.

L’enseigne manque encore de recul pour tirer des enseignements définitifs. « Mais les signaux, en terme de recrutement, sont encourageants, nous touchons de nouveaux clients », assure Sandrine Brohan directrice marketing / Offre de Pizza Del Arte.

La phase de test va donc se poursuivre. Et s’étendre même à une quinzaine de restaurants supplémentaires d’ici début décembre, franchisés ceux-là. Et si ces tests sont concluants, Del Arte engagera un déploiement national au cours du premier trimestre 2023.

]

L’abonnement Del Arte comprend un plat offert par jour pour 1 euro
parmi une sélection de 7 recettes à consommer au restaurant

• La pizza Speciale Pizzaiolo : sauce tomate, mozzarella, jambon, œuf, crème fraîche
• La pizza Regina : sauce tomate, mozzarella, jambon, champignons
• La pizza Margarita : sauce tomate, mozzarella, basilic
• La pizza Bolognese : sauce tomate, mozzarella, sauce alla bolognese
• La pizza Della Mamma : sauce tomate, mozzarella, champignons, persillade citronnée, œuf
• Les pasta alla bolognese : sauce alla bolognese
• Les pasta Pomodoro : sauce tomate, tomates cerises, copeaux de fromage italien

En fonction du succès de chaque recette et pour éviter la lassitude, l’offre pourra évoluer au fil des mois.

En photo, de gauche à droite et de haut en bas : pizza Bolognese, pasta Pomodore, pizza Della Mamma, pizza Margarita

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique