Décrue accélérée du chômage partiel dans la branche depuis le début de l’été

La branche Hébergement Restauration a déclaré près de 136 000 de ses salariés sur août. C’est 26 000 de moins qu’en juillet (-16 %) et 267 000 de moins qu’en juin (- 66 %). Le dispositif ne concernait plus que 11 % des effectifs, touchant désormais 52 % de leur salaire net. En août 2020, encore près d’un quart des salariés bénéficiaient du chômage partiel. Cette décrue rapide traduit une nette reprise d’activité, plus forte qu’à l’été 2020. Au titre de l’activité partielle, plus de 8,3 milliards d’euros ont été versés à la branche depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire.

L'Hébergement Restauration a déclaré près de 136 000 de ses salariés sur le mois d'août. C'est 26 000 de moins qu'en juillet (-16 %) et 267 000 de moins qu'en juin (- 66 %). Le dispositif ne concernait plus que 11 % des effectifs, touchant désormais 52 % de leur salaire net. En août 2020, encore près d'un quart des salariés bénéficiaient du chômage partiel. Cette décrue rapide traduit une nette reprise d'activité, plus forte qu'à l'été 2020. Au titre de l'activité partielle, plus de 8,3 milliards d'euros ont été versés à la branche depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire.

La branche revient de loin ! En avril 2020, plus de 935 000 de ses salariés (83 % de ses effectifs) étaient placés en chômage partiel. L'Etat et l'Unedic les avaient alors indemnisés à hauteur de plus d'1 milliard d'euros. Photo : Maksim Shebeko - Adobe Stock

11 % des salariés de la branche étaient en chômage partiel en août 2021 (*)

Source : Dares, enquête Acemo, septembre 2021

Champ : salariés du privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales ; France (hors Mayotte).
Avertissement : Ces données sont susceptibles de révisions
Tableau : HR-infos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique