Un contrat de filière pour booster le Tourisme d'affaires et l'Evénementiel

Un nouvel élan pour un secteur clé de l’attractivité touristique française ? Christophe Sirugue, Secrétaire d’État chargé de l’Industrie et Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger ont signé le jeudi 20 octobre le contrat de filière « rencontres d’affaires » avec Renaud Hamaide, Président du groupe Comexposium et préfigurateur de la filière. Cette cérémonie s’est tenue lors du salon international de l’alimentation (SIAL), de 10h30 à 12h00 à Paris-Nord Villepinte.

Roland Heguy, Président confédéral de l’UMIH, salue « le travail mené par la Commission Nationale des Services, le Quai d’Orsay et Bercy. » et rappelle que « le tourisme d’affaires est un secteur en plein expansion dans le monde et essentiel pour notre industrie touristique, notamment dans le contexte actuel. En effet, sur les 8 premiers mois de l’année 2016, la part du chiffre d’affaires du tourisme d’affaires est passée de 50 à 66% pour l’hôtellerie. »

L’industrie des rencontres et évènements professionnels représente un secteur majeur pour l’économie française : les retombées économiques correspondantes s’élèvent en effet à 7,5 milliards d’euros, 120 000 emplois en dépendent (foires, salons, congrès et réunions d’entreprises), et le secteur contribue à la valorisation de l’offre française à l’export. Le contexte actuel du secteur touristique en France exige une mobilisation forte et collective des acteurs de la filière pour permettre à la France de maintenir et renforcer sa place parmi les pays leaders dans ce domaine à l’échelle internationale.

Fruit de cette démarche, le contrat de filière recense 21 actions, dont 5 d’application immédiate. Les mesures adoptées concernent spécifiquement la promotion à l’international de l’offre française et l’amélioration de l’accueil des touristes, la modernisation des infrastructures, notamment celles relevant du numérique et le renforcement de la performance des activités connexes (sécurité, culture, accueil dans les aéroports et gares).

Les actions retenues visent à répondre aux besoins de l’ensemble des entreprises de la filière, de toute taille et tous métiers confondus. Elles ont aussi pour ambition d’augmenter les retombées économiques pour les entreprises et les territoires accueillant ces manifestations. Ces actions se concentreront, dans un premier temps, sur des événements existants, que leur taille et leur degré d’internationalisation désignent comme prioritaires, avant un élargissement ultérieur à d’autres événements.

(communiqué de presse)

« 

Un nouvel élan pour un secteur clé de l'attractivité touristique française ? Christophe Sirugue, Secrétaire d'État chargé de l'Industrie et Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger ont signé le jeudi 20 octobre le contrat de filière « rencontres d'affaires » avec Renaud Hamaide, Président du groupe Comexposium et préfigurateur de la filière. Cette cérémonie s'est tenue lors du salon international de l'alimentation (SIAL), de 10h30 à 12h00 à Paris-Nord Villepinte.

Roland Heguy, Président confédéral de l’UMIH, salue « le travail mené par la Commission Nationale des Services, le Quai d’Orsay et Bercy. » et rappelle que « le tourisme d’affaires est un secteur en plein expansion dans le monde et essentiel pour notre industrie touristique, notamment dans le contexte actuel. En effet, sur les 8 premiers mois de l’année 2016, la part du chiffre d’affaires du tourisme d’affaires est passée de 50 à 66% pour l’hôtellerie. »

L'industrie des rencontres et évènements professionnels représente un secteur majeur pour l'économie française : les retombées économiques correspondantes s'élèvent en effet à 7,5 milliards d'euros, 120 000 emplois en dépendent (foires, salons, congrès et réunions d'entreprises), et le secteur contribue à la valorisation de l'offre française à l'export. Le contexte actuel du secteur touristique en France exige une mobilisation forte et collective des acteurs de la filière pour permettre à la France de maintenir et renforcer sa place parmi les pays leaders dans ce domaine à l'échelle internationale.

Fruit de cette démarche, le contrat de filière recense 21 actions, dont 5 d'application immédiate. Les mesures adoptées concernent spécifiquement la promotion à l'international de l'offre française et l'amélioration de l'accueil des touristes, la modernisation des infrastructures, notamment celles relevant du numérique et le renforcement de la performance des activités connexes (sécurité, culture, accueil dans les aéroports et gares).

Les actions retenues visent à répondre aux besoins de l'ensemble des entreprises de la filière, de toute taille et tous métiers confondus. Elles ont aussi pour ambition d'augmenter les retombées économiques pour les entreprises et les territoires accueillant ces manifestations. Ces actions se concentreront, dans un premier temps, sur des événements existants, que leur taille et leur degré d'internationalisation désignent comme prioritaires, avant un élargissement ultérieur à d'autres événements. (communiqué de presse) "
La modernisation du parc des expositions de Paris-porte de Versailles est un volet clef dans la remise à niveau des infrastructures d'accueil. Le chantier, en trois phases, a débuté en 2015 et s'achèvera en 2024, sans rupture dans l'activité. Photo aérienne du projet.

20102016_sial_photo-groupe-copie-finale
Les signataires réunis le 20 octobre au salon Sial,, autour de Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et de Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie. Au premier plan, à droite, Roland Heguy, président de l’Umih.

Les actions les plus emblématiques du contrat de filière
  • La création d’un « pack d’appui » pour une liste de 30 salons prioritaires, comportant notamment la présence de hautes personnalités aux inaugurations, l’amélioration du parcours client dans les infrastructures de transport, et l’association d’initiatives publiques de promotion de l’image de la France comme Créative France ;
  • Le renforcement de la couverture numérique des sites d’accueil ;
  • L’incitation pour les visiteurs et exposants à prolonger leur séjour en proposant des programmes d’excursions culturelles et en facilitant l’accès aux grands nœuds de transport ;
  • Le soutien à l’exportation de la filière, en créant un volet dédié aux rencontres d’affaires et à l’événementiel dans le programme d’appui aux entreprises du tourisme « French Travel », et en promouvant la géo-duplication des 30 salons prioritaires ;
  • Le renforcement des formations au sein de la filière et le soutien à leur promotion.
Les signataires du contrat de filière

AccorHotels ; Air France-KLM ; Atout France ; Business France ; CCI France ; CCI Paris Ile- de-France ; Créatifs ; Comexposium ; CRT Ile de France ; Destination Régions ; Disney Business Solutions ; FFTélécoms (Fédération Française des Télécoms) ; France Congrès et Événements ; GL Events ; GNC (Groupement National des Chaînes hôtelières) ; GNI (Groupement National des Indépendants) ; Hopscotch ; Orange ; OTCP (Office de Tourisme et des Congrès de Paris) ; Paris Aéroports ; Promosalons ; Reed Expositions ; Reed Midem ; SNES (Syndicat National des Entreprises de Sécurité) ; Tourisme et Territoires ; UAF (Union des Aéroports Français) ; UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) ; UNIMEV (Union Française des Métiers de l’Evénement) ; UNPLV (Union Nationale pour la Promotion de la Location de Vacances) ; VIPARIS

Augmenter à la fois la capacité et la qualité de l’accueil : l’exemple du projet de la porte de Versailles à Paris

https://www.youtube.com/watch?v=0Ksu5PH5G4s

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique