6 200 hôtels et 30 000 restaurants ont déjà obtenu un Prêt Garanti par l’Etat

Plus de 36 000 établissements d’Hébergement ou de Restauration ont obtenu ce prêt trésorerie à la date du 22 avril. Impossible à ce stade de connaître le montant moyen obtenu et le taux d’acceptation dans la branche.

Plus de 36 000 établissements d'Hébergement ou de Restauration ont obtenu ce prêt trésorerie à la date du 22 avril. Impossible à ce stade de connaître le montant moyen obtenu et le taux d'acceptation dans la branche.

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, fait le tour des médias pour communiquer un premier bilan du PGE lancé le 25 mars dernier dans le réseau bancaire. 15 000 agences le commercialisent.

Les chiffres gonflent de jour en jour.  A la date du 21  avril, plus de 250 000 entreprises françaises avaient bénéficié du prêt Trésorerie pour un montant cumulé de 40 milliards d’euros. 15 % d’entre elles opèrent dans le vaste secteur de l’Hébergement Restauration.

A la date du 15 avril, le secteur de l’hôtellerie et restauration représentait  16% des bénéficiaires (26 000 entreprises, très majoritairement des TPE). Et 10% du montant total de prêts, soit de l’ordre de 2,1 milliards d’euros. La construction représentait de son côté 12% des bénéficiaires et près de 12% du montant.

Il est malheureusement impossible d’obtenir davantage de chiffres sectoriels. Tout secteur confondu, le montant moyen d’un prêt s’élève à 140 000 euros, selon Bpifrance, par qui transitent toutes les demandes. Mais sans doute en dessous pour l’Hébergement et surtout pour la Restauration.

En 2017, le chiffre d’affaires moyen d’un restaurant avec service à table se montait en effet à 352 000 euros, selon l’Insee (base Esane). Et à 330 000 euros pour un restaurant rapide. Par conséquent, le candidat restaurateur ne pourrait prétendre au mieux qu’à 88 000 euros (ou 82 500 euros pour un resto rapide). Et dans l’hypothèse où il obtiendrait d’emblée un prêt plafond équivalent à 25 % de son chiffre d’affaires.

Dans l’Hébergement, le chiffre d’affaires moyen d’un hôtel se monte à environ 835 000 euros (données Esane-Insee 2017). Celui d’un camping à 591 500 euros. Le premier pourrait donc en théorie obtenir jusqu’à 206 250 euros. Et le second 147 875 euros.

Calcul théorique dans les deux cas. Ce que l’on sait de BpiFrance, le montant obtenu, d’environ 140 000 euros, n’est pas celui demandé (180 000 euros en moyenne).

Encore faut-il que leur dossier soit éligible. Tout secteur confondu, le taux de refus se situerait dans une fourchette de 3 à 5 %. Quid dans l’Hébergement Restauration ?

Les étapes pour obtenir un prêt garanti par l’Etat
pour les entreprises de moins de 5000 salariés

Tout ce qu’il faut savoir sur le PGE

dp-covid-pret-garanti

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique