Les syndicats professionnels recommandent l’assurance HCR Multirisques distribuée par Generali

Les principales organisations professionnelles de la branche (UMIH, GNI, GNC et SNRTC) ont labellisé une offre d’assurances professionnelles multirisques, assurée par Generali et mise en place avec le concours de Klesia et Malakoff Humanis. La HCR Multirisques ne couvre pas encore la perte d’exploitation liée à une fermeture administrative due à une épidémie. Les assurés devront attendre le futur régime pandémie public-privé en cours de discussions entre l’Etat et les assureurs.

Les principales organisations professionnelles de la branche (UMIH, GNI, GNC et SNRTC) ont labellisé une offre d'assurances professionnelles multirisques, assurée par Generali et mise en place avec le concours de Klesia et Malakoff Humanis. La HCR Multirisques ne couvre pas encore la perte d'exploitation liée à une fermeture administrative due à une épidémie. Les assurés devront attendre le futur régime pandémie public-privé en cours de discussions entre l'Etat et les assureurs.

700 agents généraux de Generali se tiendront à la disposition des entreprises de la branche pour les conseiller sur la meilleure solution à retenir. On peut les contacter au 01 01 76 36 15 17(numéro non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h à 20h. Photo : Andrey Popov - Adobe Stock

Après « HCR Santé » et « HCR Prévoyance » , voici « HCR Multirisques » ! Une initiative portée par quatre syndicats patronaux de la branche. Avec le concours de Klesia et Malakoff Humanis. Deux groupes paritaires de protection sociale déjà actifs, en effet, dans les deux régimes précités. En octobre, l’Umih avait pourtant annoncé plancher sur son propre projet d’assurances en partenariat avec un bancassureur. C’est finalement une démarche de produit de branche qui a été retenue.

Après analyse des offres du marché, les quatre OP et les deux organismes paritaires ont sélectionné la proposition de Generali France. Cette compagnie se positionne comme un spécialiste de la multirisque professionnelle. Le contrat HCR Multirisques, d’ors et déjà disponible, reprend, en effet, un produit existant de Generali  :  l’Assurance multirisque professionnelle « 100% Pro ».

Un contrat à la fois souple et complet dans ses garanties, semble-il. L’assuré définit le niveaux de protection et de franchises qui correspondront à ses besoins et contraintes. Le « 100% Pro » couvre, en tous les cas, tous les dommages de biens professionnels. Y compris les agencements et embellissements et matériels acquis en cours d’année. Y compris le domicile s’il est situé sur place. Que ces dommages proviennent d’un vol, d’un dégât des eaux, d’un incendie, de dommages électriques. Ou d’un bris de machine.

Il ne couvre pas, en revanche, le risque épidémique, Covid-19 ou autres. La couverture de ce risque-là appartiendra au futur régime CATEX (Catastrophes Exceptionnelles). HCR Multirisques intégrera  « automatiquement » ce dispositif, assure ces promoteurs. Moyennant une cotisation spécifique. Qui serait plafonné à 4,20 euros par mois pour les TPE. Et à 400 euros pour les grandes entreprises.

Dispositifs associés et tarifs négociés

Cette offre « 100 % pro » se complète de deux dispositifs adaptés à la crise sanitaire. La garantie « Generali Covid Protection Salariés » qui couvre également les Travailleurs Non Salariés, en cas d’hospitalisation liée à la Covid-19. Et l’accompagnement « Mon Rebond Pro » qui permet aux entrepreneurs en difficulté de trouver du soutien auprès d’associations spécialisées dans le rebond professionnel : SOS Entrepreneurs, 60 000 Rebonds et l’APESA.

La combinaison de ces trois dispositifs « 100% Pro » « Generali Covid Protection Salariés » « Mon Rebond Pro » fait toute la spécificité sur mesure de ce produit. Dont les OP ont par ailleurs négocié les tarifs… Des multirisques  100 % Pro assez comparables toutefois existent chez d’autres assureurs. Aux professionnels, à leur tour, de faire jouer la concurrence.

Cette offre HCR Multirisques tombe à pic. Et pas par hasard…. En effet, les compagnies d’assurance, à l’exemple de la Maf, procèdent actuellement à un ménage dans leurs contrats multirisques professionnels auprès des entrepreneurs des HCR. Avec la menace d’une résiliation de leur contrat s’ils n’acceptent pas un avenant excluant les clauses litigieuses pouvant s’appliquer au Covid-19. Sur décision d’un tribunal par exemple…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique