Bond des réservations centralisées et des cartes de fidélité chez Logis

La Fédération internationale des Logis annonce une progression de 7% de son chiffre d’affaires en 2019 à 150,8 millions d’euros (HT), après avoir grimpé de 8 % en 2018 et de 4 % en 2017. Une performance d’autant plus significative qu’elle s’inscrit dans un marché hôtelier français tout juste à l’équilibre l’an dernier, et qu’elle s’effectue sur un périmètre d’établissements adhérents légèrement inférieur.

La Fédération internationale des Logis annonce une progression de 7% de son chiffre d’affaires en 2019 à 150,8 millions d'euros (HT), après avoir grimpé de 8 % en 2018 et de 4 % en 2017. Une performance d'autant plus significative qu'elle s'inscrit dans un marché hôtelier français tout juste à l'équilibre l'an dernier, et qu'elle s'effectue sur un périmètre d'établissements adhérents légèrement inférieur.

Logis compte désormais 5 adresses dans Paris, avec l'entrée dans son réseau de l'hôtel 15 Montparnasse dans le 15 ème arrondissement. Entièrement rénové dans un design "naturaliste et élégant" , il compte 29 chambres réparties en 5 typologies, proposé à partir de 90 euros. Classé 4 étoiles.

Premier moteur, à nouveau, de la croissance du leader français des chaînes volontaires, les ventes des réservations centralisées, créditées de 14,2 % à 67,7 millions d’euros. Un rythme presque aussi soutenu qu’en 2018 (15,8 %) et 2017 ( 14,9 %). Celles-ci pèsent désormais près de 45 % de son CA (vs 42 % en 2018 et 39 % en 2017).

Logis pointe le fait que la progression des réservations sur son site logishotels.com (version mobile incluse) et sur son appli mobile est deux fois plus forte (+ 22 %) que celle via les OTA’s (+ 11 %). Booking.com et consorts demeurent malgré tout, et de très loin, les premiers apporteurs de réservations, avec 48 millions d’euros de ventes contre 20 millions via les supports digitaux Logis. Par ailleurs, près de 6,5 millions d’euros de ventes (vs 7,8 Me en 2018) transitent par ces supports mais sont finalisées directement sur les sites internet des adhérents.

Logis, en revanche, ne communique plus sur les volumes de réservations centralisées. Selon nos estimations, celles-ci auraient franchi le seuil des 500 000 réservations (vs 430 548 en 2018) et celui des 138 € de chiffre d’affaires moyen par résa (vs 137,73 euros en 2018).

De son côté, le programme Fidélité, lancé en 2018, a généré 74 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est 3,7 % de mieux qu’en 2019. La Fidélité demeure le premier poste de CA de la Fil, mais sa part relative continue de légèrement diminuer au fil des ans, passant pour la première fois tout juste sous la barre des 50 %.

Les réservations via les supports digitaux logis augmentent d’avantage que les réservations
via les OTA, mais celles-ci pèsent encore plus du double que les ventes directes de la chaîne

Les chiffres d’affaires (carte + chèques) fidélité centralisés

Des progressions fortes voire à deux chiffres dans toutes les régions

Une centrale d’achat qui monte en puissance avec 41 M€ de chiffre d’affaires (vs 35 M€ en 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique