Les consommateurs se sont fait plus nombreux en 2017 dans les circuits de la restauration hors domicile, et ce pour la deuxième année consécutive, selon la synthèse annuelle publiée par The NPD Group, spécialiste des études de marché.

Le marché qui pèse près de 55,6 milliards d'euros de dépenses, affiche une progression de 1,8 % en valeur tous circuits confondus, il signe ainsi sa meilleure performance depuis 2011. Cette croissance résulte à la fois d'une hausse de la fréquentation (+ 1 %) mais aussi d'une légère augmentation de la dépense moyenne, qui s'établit désormais à 5,55 €.

De nouveau, la restauration rapide est de nouveau la première contributrice de croissance, en termes de fréquentation (+ 2,3%). De son côté, la restauration traditionnelle sort du rouge et renoue avec la croissance en visites (+ 0,4%) pour la première fois depuis 2011. Sa progression en valeur demeure toutefois très faible et inférieure à l'inflation constatée.

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group analyse : « Les Français vont mieux, et ça se voit ! Gage d’un certain optimisme face à l’avenir, ils ont retrouvé le chemin des restaurants ».

Fers de lance du segment de la restauration rapide, les fastfoods continuent à séduire les foules aux quatre coins de l’Hexagone, tandis que les sandwicheries redynamisent leur fréquentation en 2017. Côté nouveautés, c’est le Fast Casual qui s’est démarqué en 2017.

Après avoir influencé les codes de la restauration commerciale, obligeant les restaurateurs à se mettre à niveau (produits qualitatifs, service convivial, cuisine ouverte, etc.), le segment continue d’innover en mettant désormais à l’honneur de nouveaux produits à fortes identités, issus des voyages comme les tacos, le poulet grillé, les piadines ou encore les goûts venus d’Asie (les sandwichs vietnamiens bahn mi ou encore le street food thaï…). Le monde est désormais à portée de tous !

Enfin, parmi les moments de consommation, le petit-déjeuner hors domicile transforme l’essai de 2016 et affiche une hausse de 3 %, signe qu’il redessine les habitudes des Français de plus en plus adeptes d’un petit déjeuner à l’extérieur. (d'après communiqué de presse).

Une forte progression attendue en 2018 et la confirmation de deux tendances de fond

Selon les projections du cabinet NDP Group*, le marché pourrait progresser de 111 millions de visites supplémentaires en 2018. Les habitudes de consommation vont continuer à évoluer, influencées par la technologie et l’innovation, la recherche d’expérience et une offre toujours plus diversifiée. Parmi les tendances clefs deux courants forts sont à surveiller de près :

  • Vers des frontières de plus en plus floues entre les segments. Les concepts hybrides, entre supermarché et restaurant, où les consommateurs peuvent se faire plaisir avec un repas sur place ou à emporter, continuent à gagnent en popularité aux États-Unis et en Europe. Les restaurateurs vont être confrontés à une concurrence grandissante de ce type d’institutions.
  • L’avènement du « click and collect ». Très en vogue outre-Manche, il arrive dans les grandes villes françaises. Cette digitalisation des commandes permettant de programmer sa vente à emporter a bien des atouts : tandis que les usagers gagnent du temps et anticipent leur paiement, les restaurateurs gèrent mieux leur stock et leur charge de travail, tout en gagnant du trafic. Un concept gagnant qui va faire des émules.

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group conclue

« La technologie est le nouvel enjeu des années à venir. Omniprésente dans notre société, elle n’en est qu’à ses balbutiements dans la restauration. Aux USA, 10 % des commandes sont passées de manière digitale – c’est 3 fois moins le cas aujourd’hui en France. Une tendance que l’on attend donc au tournant en Europe ».

« Rapport sur les prévisions du marché de la Restauration hors domicile 2017-2018-2019 », établi sur les données historiques du panel CREST, sur lequel The NPD Group base ses études et son expertise sectorielle dans le domaine de la restauration en France depuis 2004. Plus d’infos sur demande.

Définition des circuits de la restauration hors domicile pris en compte par NPD

  • la restauration avec service à table (cafés/bars/brasseries, restauration à thème et non thématique, cafétérias)
  • la restauration rapide (fastfoods, vente à emporter/livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS)
  • la restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées, parcs d’attraction…)
  • la restauration collective (Restauration d’ entreprise, située en bureaux ou usines, autogérée ou concédée).
  • La distribution automatique.

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire