Jacques Bally, 52 ans, prend la direction du deuxième guide gastronomique français. Diplômé de l'Ecole Supérieure des Affaires de Grenoble, il fut de 1998 à 2006 le patron de la branche formation et conseil du groupe Ducasse. Il a ensuite co-dirigé les Maisons et Hôtels Sibuet (2006-2012). En 2016, il prend la direction de Gault&Millau Russie. Fort de sa connaissance des milieux d'affaires moscovites, il participe activement à la reprise russe de Gault&Millau.

Côme de Chérisey, qui possédait et dirigeait depuis sept ans Gault&Millau, a annoncé le 9 janvier la vente du guide gastronomique et de ses diverses activités.

Vladislav Skvortsov, 32 ans, financier passé par la banque VTB (deuxième groupe bancaire russe), que l'on dit francophile et amoureux de la gastronomie française, a acquis avec son père la majorité du capital de NTI, la holding dont dépend Gault & Millau. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Selon l'agence Reuters, le solde est repris par le Français Jacques Bally, ancien dirigeant des Maisons & Hôtels Sibuet (11 établissements donc Les fermes de Marie) et propriétaire de la licence russe du guide depuis 2016. Jacques Bally prend également la présidence de Gault&Millau.

«J’ai contribué à l’internationalisation (passant de 5 à 20 pays) et à la digitalisation du guide, il faut maintenant des moyens », a déclaré Côme de Chérisey à l'AFP. Les nouveaux propriétaires devraient investir « plusieurs millions d’euros à court terme ».

Deuxième guide gastronomique français derrière le Michelin, le Gault & Millau a été créé en 1972 par les critiques gastronomiques Christian Millau et Henri Gault qui ont vanté les mérites d'une "nouvelle cuisine" française, plus légère et plus inventive que la cuisine traditionnelle.

Tiré à environ 40.000 exemplaires en France et présent dans 22 pays, le Gault & Millau réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros, dont 10 millions à l'international.

Ses nouveaux propriétaires entendent à la fois "valoriser l'existant" mais aussi orienter le guide vers "la transmission des savoirs culinaires" et accélérer sa digitalisation, a précisé Jacques Bally à l'agence Reuters.

Côme de Chérisey

« Durant sept années j’ai développé Gault&Millau et je suis confiant de laisser les rênes à un grand passionné de gastronomie française et internationale. »

Jacques Bally

« Je remercie Côme pour les accomplissements réalisés au cours de ces dernières années et m’engage avec sérénité aux commandes de cette merveilleuse entreprise.
Tout en restant fidèle aux valeurs historiques et aux fondamentaux qui ont fait de Gault&Millau les propagateurs de la Nouvelle Cuisine, nous avons de grands projets de développement en France et à l’étranger. »

Le logo et le site internet de Gault&Millau

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire