L’étude a été réalisée par l’équipe de la chaire RSE en collaboration avec Gervaise Debucquet, enseignante-chercheuse à Audencia et experte des questions d’alimentation.

L'alimentation durable reste encore un concept nébuleux pour les convives. Du moins pour ceux fréquentant la restauration d'entreprise, qui priorisent toujours leur plaisir alimentaire, le goût et le rapport qualité-prix, plutôt que les considérations écologiques.

C'est l'une des conclusions majeures, et sans doute transposables à d'autres secteurs de la Restauration, à laquelle est arrivée l'équipe de la chaire RSE d'Audencia qui a mené une étude qualitative en partenariat avec le groupe Sodexo, leader mondial de la restauration collective.

La business school nantaise a souhaité analyser le comportement alimentaire des convives sur leur lieu de travail. Elle regarde ainsi comment clients (les entreprises) et consommateurs finaux (leurs salariés) perçoivent les engagements responsables de Sodexo, de manière à permettre à la société de restauration d'adapter ultérieurement, le cas échéant, sa communication pour plus d’efficacité et de transparence.

L'étude met en évidence le fait que les consommateurs consultent très peu la communication mise en oeuvre sur la provenance des produits et les aspects durables. Mais il affirment pourtant être en demande d’informations.

Paradoxalement, certains convives ont des pratiques alimentaires « durables » dans l’espace domestique sans sembler y être sensibles en matière de restauration au travail où ils deviennent des mangeurs davantage passifs.

"L’alimentation durable fait sens en restauration collective sur le lieu de travail dès lors qu’elle semble cohérente avec un positionnement RSE de l’entreprise et que sa communication interne évite toute forme d’injonction à « manger durable", estime l'étude.

"L’enjeu est donc bel et bien de donner du sens à l’alimentation en restauration collective et mettre le convive en situation de consom’acteur au même titre que dans sa sphère privée", concluent Audencia et Sodexo. (d'après communiqué de presse).

À propos de la Chaire RSE d’Audencia
La chaire Responsabilité Sociétale des Entreprises a été créée en 2012. Avec ses partenaires, la chaire RSE produit et diffuse des connaissances permettant d’intégrer les principes de la responsabilité sociétale au coeur des modèles économiques, des stratégies et des pratiques de management des entreprises.
La chaire RSE anime également des séminaires ou formations et crée des outils opérationnels pour accompagner les entreprises dans l’amélioration continue de leur démarche RSE. La chaire RSE explore notamment la perception de l’image de marque responsable des entreprises et détermine leurs leviers d’engagement. Elle interroge les modes d’expression de la responsabilité et la
communication responsable.
Le groupe Sodexo a rejoint la chaire RSE d’Audencia en tant que grand mécène en janvier 2017, aux côtés du groupe Galeries Lafayette, Nantes Métropole et KPMG.

L’étude a été réalisée par l’équipe de la chaire RSE en collaboration avec Gervaise Debucquet, enseignante-chercheuse à Audencia et experte des questions d’alimentation.

Clients du groupe, équipes en cuisine salariés et convives… Trente-cinq personnes ont été interrogée,  au cours d’entretiens individuels et collectifs au sein de trois restaurants d’entreprises de la région nantaise gérées par Sodexo : entreprises clientes, convives et équipes en cuisine.

Cette étude préliminaire sera complétée par une étude quantitative comportementale au printemps 2019. Elle concernera un plus grand échantillon de convives à un niveau local, au sein d’un restaurant d’entreprise pilote.

Le rapport d’étude complet réalisé par Sodexo
RAPPORT_ETUDE_SODEXO_2018_CALAMEO

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire