Olivier Bertrand veut récupérer la totalité du capital de groupe Flo pour accélérer sa restructuration et son redressement financier.

Le 9 septembre, Groupe Flo a annoncé que son conseil d'administration avait constitué un comité ad hoc composé d'administrateurs indépendants (Dominique Esnault, Christine de Gouvion Saint-Cyr et Bénédicte Hautefor), afin que celui-ci examine les termes et conditions du projet d'offre publique d'achat simplifiée (OPAS) que Groupe Bertrand a l'intention de déposer.

Sur proposition de ce comité, le conseil a également désigné le cabinet Finexsi en qualité d'expert indépendant chargé d'établir un rapport sur les conditions financières du projet d'offre et, le cas échéant, du retrait obligatoire.

Lee conseil d'administration du groupe de restauration commerciale se réunira à nouveau pour émettre un avis motivé sur le projet d'offre après avoir pris connaissance du rapport de l'expert indépendant.

Rappelons que le groupe de restauration commerciale créé par Olivier Bertrand, actionnaire de contrôle de Groupe Flo avec 70,9% du capital, veut racheter les intérêts minoritaires de sa filiale. Le mardi 6 août, Groupe Bertrand informait Groupe Flo de la conclusion d’un contrat d’acquisition d’actions avec Amiral Gestion pour la cession de sa participation dans Groupe Flo, représentant 6,2% du capital pour un prix par action de 0,208 euro.

A l’issue de cette acquisition, Groupe Bertrand détenait 77,2% du capital de ce groupe de restauration structuré autour de 156 restaurants détenus en propre ou en franchise au 30 juin 2019, avec principalement l’enseigne Hippopotamus et 4 brasseries parisiennes en propre.

Groupe Bertrand a déclaré "souhaiter mettre en œuvre une intégration plus poussée en vue de permettre à Groupe Flo de mener son plan de redressement de manière plus efficiente, notamment au regard des besoins de trésorerie générés par ce plan et d’accélérer la pleine intégration de Groupe Flo à son périmètre de restauration commerciale."

Groupe Bertrand, qui entend donc détenir 100 % du capital, envisage de lancer une offre publique d’achat simplifié pour récupérer les 22,8 % d'actions de Groupe Flo qu’il ne détient pas encore. Le coût de l’opération s’élèverait à plus de 36 millions d’euros. Groupe Bertrand envisage à terme le retrait de la cote de Flo. Le prix proposé serait identique à celui versé à Amiral Gestion, soit 0,208 euro par action. Groupe Bertrand envisage par ailleurs de procéder au retrait obligatoire de la cote des titres de Groupe Flo, sous réserve que les conditions de mise en œuvre du retrait obligatoire soient satisfaites.

Des résultats toujours dans le rouge malgré une amélioration de la marge et de nombreuses cessions  (groupe Flo compte 156 restaurants aujourd’hui en propre et en franchise, il en comptait 240 en 2016)

De belles progressions de chiffres d’affaires dans les brasseries grâce surtout aux deux rénovées en 2018 (La Coupole et le Vaudeville)

Le recentrage stratégique du Groupe Flo se poursuit avec notamment :

  • la cession du restaurant Hippopotamus Franconville le 18 janvier 2019à un franchisé
  • les cessions des restaurants Hippopotamus Marseille Grand Littoral à un franchisé et Bordeaux le 1er février 2019
  • la mise en location gérance des restaurants Hippopotamus Rueil et Boulogne depuis le 1er février 2019
  • la cession du Bistro Romain Aix le 22 février 2019
  • la transformation du Bistro Romain des Champs Elysées en Bistro des Champs le 16 mars 2019
  • La cession des restaurants Hippopotamus Louveciennes Vaugirard, Chatelet et République le 1er avril 2019 à des franchisés
  • La cession du restaurant Hippopotamus Avignon le 16 avril 2019à un franchisé
  • la fermeture du restaurant Hippopotamus Perpignan le 30 juin 2019
  • la résiliation du bail du restaurant Hippopotamus Lyon République avec effet au 30 juin 2019
  • la résiliation du bail du restaurant Hippopotamus Neuilly avec effet au 5 juillet 2019

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire