Fin 2019, Dejbox livrait 11 000 repas par jour, dans 5 000 entreprises réparties sur 300 villes en France. La société comptait alors une flotte de 120 camionnettes frigorifiques à ses couleurs. Photo : Dejbox

Selon le quotidien Le Figaro (édition web du 5 janvier), le groupe de distribution a acquis une participation de 60 % dans le capital de cette start-up spécialisée dans la livraison de repas au bureau pour les entreprises situées en zones périurbaines et ne disposant pas d'une cantine interne. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

"Cette acquisition, qui reflète la volonté de Carrefour de devenir le leader de l'e-commerce alimentaire, est stratégique", a indiqué Amélie Oudéa-Castera, directrice du digital et de l'e-commerce de Carrefour, dans un communiqué.

Fondée à Lille en 2015 par Adrien Verhack et Vincent Dupied, Dejbox livre des repas aux salariés d'entreprises implantées en zones périphériques de grandes villes. Actuellement celles de Lille, Bordeaux, Paris, Grenoble, Nantes et Lyon. Et dans une dizaine supplémentaires d'ici fin 2020, en visant Toulouse, Marseille Strasbourg, Rennes, Saint-Etienne.

L'offre de Dejbox se compose de plats frais et cuisinés confectionnés par des traiteurs partenaires dans des barquettes Dejbox réchauffables au micro-ondes (Dejbox ne possède pas de cuisine centrale). Les salariés commandent leur panier en ligne, sur le site internet de la société ou sur son appli mobile, en choisissant parmi une quinzaine de recettes, renouvelées toutes les semaines.

La box déjeuner est facturée selon une échelle de prix correspondant à la valeur des titres restaurant, actuellement à partir de 6,90 euros. En 2019, pour bénéficier des exonérations fiscales et sociales, les titres ne devaient pas dépasser 9,20 euros en cas de participation maximale de l'employeur (60 %) et 11,04 euros en cas de participation minimale (50 %).

La société a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires proche de 20 millions d'euros et dégagerait des résultats positifs. Son intégration au sein du Groupe Carrefour "va lui permettre d'accélérer fortement son déploiement en France, et très rapidement à l’international", indique son communiqué.

Dejbox indique livrer chaque mois plus de 400 000 repas. Il compte environ 310 collaborateurs dont 140 préparateurs livreurs salariés. Un facteur de différenciation "face aux autres plates-formes de livraison de repas recourant massivement à des autoentrepreneurs", précise la société. Fin 2019, Dejbox disposait de cinq bases logistiques, dont deux à Lille, une à Paris et à Lyon. Toulouse, Marseille Strasbourg, Rennes, Saint-Etienne

Dejbox vient grossir la liste des jeunes pousses rachetées ces dernières années par Carrefour dans le segment de l'e-commerce alimentaire, parmi lesquelles figurent Croquetteland, Greenweez ou Quitoque.

Ces entreprises pourraient donner les moyens à Carrefour d'atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros dans l'alimentaire commandé en ligne en 2022.

Le site internet de Dejbox

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire