Plus abordables et plus calmes que les grandes villes, de nouvelles destinations Airbnb émergent à la périphérie et dans les villes de taille moyenne. Le record de progression (+ 243 % !) a été atteint à Meyzieu, près de Lyon – Rhône-Alpes (+243%). Ici la photographie d'une offre dans une maison. 1 chambre à 1 lit pour deux voyageurs proposée en septembre à 47 euros, services et frais inclus.

Airbnb continue d'attirer toujours plus de voyageurs et d'estivants français. Selon le bilan que la plateforme américaine a publié le 3 septembre, 8,5 millions d'entre eux, dont 2 millions de nouveaux clients, ont loué des offres sur Airbnb entre le 1er juillet et le 31 août.

60 % de ces locataires Français ont loué dans l'Hexagone, principalement dans quatre régions littorales ou montagneuses : Provence-Alpes-Côte-d'Azur en premier lieu, devant la Nouvelle Aquitaine, l'Occitanie ensuite, puis l'Auvergne-Rhône-Alpes et enfin la Bretagne. Airbnb précise que près d'1 million de Français ont séjourné dans leur propre région via sa plateforme. Quant aux 3,4 millions de Français utilisateurs d'Airbnb ayant préféré l'étranger, ils ont choisi en priorité l'Espagne, l'Italie, le Portugal et le Belgique.

Selon un premier bilan effectué par Airbnb sur les réservations en juillet, plus d'1 million de voyageurs du monde entier, en provenance de 217 pays et territoires différents, avaient réservé pour la première fois avec Airbnb un séjour en France.

Les enquêtes de fréquentation de l'Insee publiées au printemps prochain révéleront si une partie de cette nouvelle clientèle Airbnb a délaissé les hébergements collectifs et dans quelles proportions, notamment en raison de l'attractivité tarifaire des offres privées. Hypothèse probable, compte tenu des baisses de fréquentation observées dans de nombreux hôtels cet été, en particulier au sein de la clientèle internationale.

Airbnb continue par ailleurs sa progression mondiale. La société californienne fait état de plus de 4 millions de personnes dans le monde ont passé la nuit dans un logement loué sur Airbnb le 10 août dernier.

La France reste pour la société californienne le deuxième marché au monde derrière les États-Unis. Périphéries, villes moyennes mais également sites de festival sont ses nouveaux relais de croissance. En 2019, le nombre de nuitées passées via Airbnb ont augmenté de 133 % par rapport à 2018 durant le festival d'Avignon. Elles ont progressé de 68 % lors des Francofolies de La Rochelle. Et elles ont fait un bond de 305 % à Carhaix-Plouguer en Bretagne pour les Vielles-Charrues.

Le trafic d’Airbnb en France aurait généré 9,2 milliards d’euros de retombées directes et indirectes en 2018
Selon une étude internationale d’Airbnb sur l’impact économique de sa plateforme. 16 millions de voyageurs ont contribué l’an dernier à hauteur de plus de 9,2 milliards d’euros à l’économie française. Un impact positif sur tout le territoire qui bénéficie pour en majeure partie aux commerces locaux fréquentés par les voyageurs sur recommandation des hôtes.
75 % de ces retombées économiques sont générées hors de l’Ile-de-France. Issues, pour la grande majorité, des dépenses des voyageurs sur place, les retombées économiques s’élèvent à 1,7 milliards d’euros en région PACA, 906 millions en Occitanie ou encore 842,5 millions en Auvergne-Rhône-Alpes pour l’année 2018.

Emmanuel Marill, directeur général d’Airbnb France
« Aujourd’hui, 80% des annonces de location de courte durée disponibles sur Airbnb sont situés en dehors de Paris, confirmant le potentiel de croissance des campagnes françaises. En quête de voyages authentiques et inclusifs, les utilisateurs d’Airbnb consomment dans les boutiques de quartier, les épiceries, les boulangeries, les restaurants et participent ainsi au développement économique de tous les territoires »

Méthodologie de cette étude. Elle été réalisée par Airbnb dans 30 pays du monde. L’impact économique direct estimé correspond à la somme des revenus des hôtes – calculés par Airbnb à chaque transaction – et des dépenses estimées des voyageurs, évaluées d’après une enquête envoyée à un échantillon représentatifs de voyageurs ayant effectué un voyage avec Airbnb en 2018. L’impact économique de la plateforme sur le plan mondial est évalué à 100 milliards de dollars.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire