Vue du Novotel London Canary Wharf, ouvert en 2017. L'un des plus importants et récents actifs d'AccorInvest qui y a investi 90 millions de livres. Un gratte-ciel en verre de 39 étages disposant de 313 chambres et 26 suites, d’une piscine, d’un café et d’un bar-restaurant le Bookan déployé sur deux étages et une terrasse, offrant un panorama à 360 degrés sur la capitale britannique.

Dans un communiqué du 27 décembre,le groupe hôtelier a annoncé négocier avec un groupe d’investisseurs français et internationaux en vue de leur céder une part majoritaire du capital d’AccorInvest, sa filiale qui rassemble l'essentiel de ses activités immobilières.

AccorHotels déclare avoir reçu plusieurs lettres de confirmation d’intention détaillées. Les discussions engagées avec ces investisseurs laissent espérer que les parties parviennent "prochainement" à la signature d’un accord définitif.

Le groupe hôtelier n'évoque pas de date précise. Le calendrier de cette opération complexe et lourde d'enjeux financier et industriel a pris un semestre de retard. A l‘annonce du projet, en juillet 2016, Sébastien Bazin, le PDG du groupe, escomptait en effet boucler l‘opération à la fin du premier semestre 2017. En octobre 2017, le directeur financier du groupe, Jean-Jacques Morin, avait déclaré pour sa part que l‘objectif était d‘aboutir d‘ici la fin de l‘année dans les discussions.

Quels sont les candidats intéressés par ces actifs ? Aucune annonce officielle n'a été faite. Le quotidien Les Echos mentionnait à l'automne le nom de quatre acteurs sur les rangs : Amundi (filiale à 80 % du Crédit agricole), le groupe foncier américain Colony North Star, le fonds souverain de Singapour GIC et son homologue saoudien Public Investment Fund.

AccorHotels a lancé cette opération à l'été 2016 afin de disposer de moyens supplémentaires pour réaliser de nouvelles acquisitions et poursuivre sa transformation numérique.

Près d’1 millier d’hôtels en propriété ou en location

Le périmètre d’AccorInvest comprend environ 960 murs d’hôtels, en propriété ou en location, soit plus de 130 000 chambres. 80 % des hôtels détenus sont implantés en Europe. Il regroupe principalement des hôtels générateurs de cash-flow, exerçant sous les marques ibis, Novotel et Mercure, leur valeur pouvant être déterminée aisément.

La valeur d‘actifs brute d‘AccorInvest est passée de 4,5 à 7,6 milliards d‘euros entre 2013 et 2016, tandis que la rentabilité du portefeuille affichait l‘an passé une marge opérationnelle de 8,3% contre 4% en 2013, selon le rapport financier du 1er semestre 2017.

A fin juin 2017, AccorHotels était encore propriétaire de 323 hôtels (dont 256 sont situés en Europe et 195 sous les marques Ibis,51 Novotel et 30 Mercure). Le groupe contrôlait également  251 hôtels en location fixe et 560 en location variable. Plus de 90 % de ces 1134 hôtels sont donc placés chez AccorInvest.

Sébastien Bazin, le patron du groupe, a récemment estimé que la valeur des actifs d’AccorInvest pourrait atteindre à terme 10 milliards d’euros.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire