Le groupe utilise ces nouveaux produits textiles non blanchis chimiquement depuis plus d’un an dans ses hôtels économiques et milieu de gamme du Royaume-Uni. En France et dans les autres pays européens, ils seront déployés progressivement, au fur et à mesure du renouvellement des contrats des hôtels avec leurs blanchisseurs, généralement conclus pour une période de 3 ans.

Délesté de produits chimiques, sobre en eau, générant peu de CO2, d'une durée de vie plus longue... Voici, selon Accor, les atouts environnementaux de la gamme de linge qu'il va déployer d'ici 2024 dans 2 500 hôtels européens positionnés sur les segments milieu de gamme et économique (Novotel, Mercure, ibis, ibis Styles et ibis Budget).

Cette gamme comprend le linge de toilette et le linge de lit. Au total 7 articles non blanchis chimiquement : drap de bain, tapis de bain, serviette de toilette et peignoir de bain, d'une part ; housse de couette, drap plat et taie d'oreiller, d'autre part.

AccorHotels semble avoir solidement validé les allégations de performances opérationnelles de ce linge de couleur naturelle, rarement utilisé jusque là dans l'hôtellerie.

Le groupe hôtelier se base sur des études internes auprès de clients et d'équipes, dans le cadre de l'expérimentation menée depuis 2017 dans ses hôtels britanniques. Il s'appuie également sur des recherches indépendantes conduites par un pôle d'experts en analyse du cycle de vie (le cabinet international d'origine suisse Quantis), et par un spécialiste de l'évaluation de la durée de vie des textiles (l'institut allemand Hohenstein).

En quoi ce linge est-il écologiquement plus efficace ? La première raison tient à son traitement de finition ("l'ennoblissement") chez les fournisseurs du groupe, Standard Textile et Tissage Mouline. Ennoblie sans produits chimiques, de type agents blanchissants et azurants optiques, la fibre de coton conserve son aspect naturel écru et s'avère plus résistante, du fait qu'elle n'a pas été soumise à une oxydation. Sa longévité s'en trouverait ainsi augmentée de 20 à 25 %.

En parallèle, AccorHotels et Standard Textile ont mis au point une technologie d’Elévation® innovante qui concentre la masse du tissu sur le centre de la serviette de bain, ce qui permet "d’optimiser le poids du produit, tout en gardant la même qualité du geste et la même perception pour le client."

Cette innovation, couplée à la suppression du blanchiment chimique lors de la phase ennoblissement, entraîne une diminution de 45% à 52% des impacts environnementaux pour une unité de linge éponge des marques milieu de gamme, et de 35% à 45% pour le linge des marques économiques.

En aval, les blanchisseurs ont également été sollicités pour mettre en place un traitement approprié à ce linge, afin qu'ils réduisent eux aussi leur empreinte environnementale. Ce qui est déjà en partie le cas au Royaume-Uni. Les premiers résultats font état d'une réduction de 75 % du volume d'eau consommée et de 25 % sur les émissions de CO2.

L'annonce de ce déploiement du « Natural is the new white ! » ("Le naturel, c'est le nouveau blanc), a été faite le 7 avril dernier lors du « Planet 21 Day » d'AccorHotels, journée de mobilisation de ses équipes sur le thème du développement durable. Le groupe français revendique être le premier groupe hôtelier mondial à offrir à ses clients un linge de couleur naturelle, dans le cadre de sa démarche globale de réduction de l’empreinte environnementale générée par les chambres.

La stratégie RSE de AccorHotels à l’horizon 2020, Planet 21 ActingHere, s’articule autour de quatre champs d’action visant les collaborateurs, clients, partenaires et communautés locales. Sur le volet partenaires, le Groupe déclare s'être notamment "engagé à capitaliser sur l’intelligence collective en mettant en place, tous les ans, au moins une innovation majeure pour développer des modèles alternatifs et responsables, à l’instar de la co-conception de cette gamme de linge écoresponsable."

AccorHotels a également impliqué ses clients, mais depuis 10 ans déjà, dans une démarche de diminution de l'impact environnemental de l'usage des serviettes de toilettes, dans le cadre d'un programme baptisé Plant For The Planet. Le client hébergé plusieurs nuits est invité à réutiliser celles-ci. L'hôtelier réinvestit ensuite la moitié de ses économies de blanchisserie dans la plantation d'arbres. A ce jour, le groupe a financé la plantation de près de 6 millions d’arbres dans 26 pays. Et il entend bien franchir le cap des 10 millions à l’horizon 2021.

Tissage et ennoblissement du linge de lit chez Standard Textile et Tissage Mouline (Vosges)

La conception et la fabrication de cette nouvelle gamme de linge résultent d’une collaboration entre AccorHotels et ses fournisseurs historiques de textile, Standard Textile et Tissage Mouline. Les sites d’ennoblissement et de confection des deux entreprises sont situés dans les Vosges.
Chez Tissage Mouline, la filature et le tissage de la toile sont réalisés également sur ses sites vosgiens. Tous les articles de linge de lit sont ainsi ennoblis et confectionnés en France et certifiés par le label « Vosges Terre Textile », garant des produits de haute qualité et d’un savoir-faire reconnu.

Diminution de l’empreinte environnementale : les performances avancées

(source : AccorHotels)

  •  diminution de 42 % des émissions de CO2
  • diminution de 48 % de consommation d’eau en moyenne pour le linge éponge**
  • réduction de 88% du volume des produits chimiques sur la phase d’ennoblissement
  • durée de vie allongée de 20 %* = entre 9 et 16%**des impacts en moins pour le linge éponge

Evaluation de la durée de vie par l’Institut allemand Hohenstein, laboratoire
et institut de recherche de référence sur le textile en Europe.

Les tests réalisés sur des serviettes ont révélé qu’à traitement égal, une serviette couleur écrue est plus résistante qu’une serviette blanche d’environ 20-25 %.

Analyse du cycle de vie par Quantis, spécialiste international du conseil en
analyse du cycle de vie.

L’objectif de l’étude était d’évaluer les bénéfices environnementaux de la nouvelle gamme de linge par rapport au linge blanc sur plusieurs indicateurs : changement climatique, pollution terrestre, écotoxicité
aquatique, épuisement des ressources fossiles et minérales, consommation d’eau et épuisement des ressources en eau. Elle a permis de constater que :
– L’allongement de la durée de vie de  20 à 25 % permet une diminution des impacts par utilisation entre 9 et 16%.
– La réduction de 88% du volume de produits chimiques utilisés pour l’ennoblissement permet d’économiser jusqu’à 80 % d’eau, de diminuer de 50 % l’écotoxicité aquatique et de 25 % l’acidification terrestre sur cette phase du cycle de vie.
– Sur la phase utilisation, la suppression des agents blanchissants dans les lessives utilisées permettrait de réduire de nombreux impacts,notamment sur la consommation d’eau et l’écotoxicité aquatique.

Phase de test interne : étude de satisfaction clients

Etudes dans 14 hôtels pilotes en France, Allemagne et Royaume-Uni, avec un déploiement dans près de 80 % des hôtels au Royaume-Uni courant 2017.
Tous les tests menés ainsi que les résultats de suivi de satisfaction clients de puis le déploiement au Royaume-Uni montrent que les clients apprécient l’apparence et le confort de la nouvelle gamme de
linge, et plébiscitent l’initiative environnementale de AccorHotels.
La démarche Tissage et ennoblissement du linge de lit chez Standard Textile et Tiss age Mouline (Vosges) a également été saluée par  les collaborateurs du Groupe qui se sentent  valorisés et fiers de faire partie du projet.

Quel impact économique ?

Est-il plus cher à l’achat ? Est-il moins cher à l’utilisation ? AccorHotels n’a pas pour l’instant fourni d’éléments chiffrés permettant de comparer le coût de ce linge innovant par rapport au linge traditionnel.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire