Investissement en cours de finalisation, l'Hôtel Christiania situé au coeur de la station de Val d'Isère. Un établissement classé 5 étoiles doté de 69 chambres et suites, avec restaurant, spa et piscine. Ouvert en 1949, l'hôtel, une "institution" de la station, réalisait en 2014 un chiffre d'affaires de 3,419 millions d'euros.

Avec plus de 700 millions d'euros d'actifs hôteliers sous gestion correspondant à 60 hôtels exploités en murs et fonds, le groupe Maranatha s'est hissé en l'espace de huit ans au cinquième rang des groupes hôteliers français, en développant un modèle original conçu par son fondateur Olivier Carvin.

Ce modèle intégré repose sur un triptyque fonctionnant en synergie. D'une part, l'acquisition d'hôtels soigneusement sélectionnés pour leur potentiel de développement et de création de valeur. D'autre part, le financement de l'acquisition et de la rénovation de ces actifs par un mix d'emprunts bancaires à faible taux d'intérêt et d'appel à l'épargne auprès d'investisseurs professionnels et de particuliers avertis. Et enfin, l'exploitation directe sous différentes enseignes de ces actifs rénovés voire agrandis, et montés en gamme en visant le plus souvent des classements en 4 et 5 étoiles.

Ce modèle toutefois a souffert de la sortie prématurée en 2016 de gros investisseurs et de difficultés d'exploitation sur le marché parisien. Le groupe a donc entrepris de restructurer le financement et le montage comptable de ses actifs et d'attirer de nouveaux investisseurs, via un véhicule financier de type FIA (Fonds d'Investissement Alternatif). Une foncière unique dont le capital serait détenu par les investisseurs regrouperait ainsi l'ensemble des actifs gérés par Maranatha.

Dans une interview exclusive accordée à HR-infos, Olivier Carvin, fondateur et président de Maranatha dresse le bilan de l'exercice clôturé, de la réorganisation du groupe et de ses grands projets en cours.

Logo et site internet de Maranatha
Olivier Carvin, fondateur et président du groupe Maranatha (Photo : Anita Vegas)
Quelques faits et chiffres clefs
  • 60 hôtels, dont 4 classés en 5 étoiles, 31 en 4 étoiles, 19 en 3 étoiles, 4 en 2 étoiles
  •  26 hôtels à Paris (15 en 4 et 5*), 20 dans le Grand Sud (dont 10 en 4 ou 5*) et 14 à la Montagne (dont 10 en 4 ou 5 *)
  • chiffre d’affaires 2016 (clos 30 septembre) : 123 MEUR  (= 2015), marqué par un recul sur Paris d’environ 10 %, et une progression de 6 % sur le Grand Sud et de 5 % sur la Montagne
  •  Ebida : 10 MEUR (vs 3 MEUR en 2015)
  • 1er prix des Produits de diversification décerné par le Palmarès Gestion de Fortune 2017
  • portefeuille d’actifs valorisés à environ 800 MEUR
  • création du groupe en 2000

 

Quelques photos de fleurons du groupe

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire