Le solde net d'emplois redevient positif dans l'Hébergement touristique, en premier lieu grâce au regain de performances hôtelières depuis le quatrième trimestre 2016. Photo Auremar.

La reprise de l'activité à partir de novembre 2016 sur la plupart des destinations, à commencer par Paris et la Côte d'Azur, a eu un effet quasi immédiat sur l'emploi. Le secteur de l'Hébergement touristique a en effet pu créer 2 800 postes au quatrième trimestre 2016, après en avoir détruit 2 400 entre août et septembre et supprimé 3 400 entre avril et juin, selon les données de l'Insee publiées le 9 mars. Sur les 12 mois de l'année 2016, l'Hébergement limite finalement à 900 le nombre d'emplois perdus pour un effectif total de 256 300 personnes.

De son côté, la Restauration continue de créer des postes d'un trimestre sur l'autre : 3 500 supplémentaires au quatrième trimestre après 5 500 au troisième. Au cours des douze derniers mois, le secteur de la restauration aura créé 22 300 postes pour atteindre un effectif de 777 100, en hausse de 3 % par rapport à fin 2015.

Hébergement et Restauration confondus demeurent l'une des dix branches d'activités les plus créatrices d'emploi en France, avec le commerce de détail, l'informatique, l'intérim, la communication, les activités scientifiques et techniques et les administrations publiques.

Concernant les emplois intérimaires, l'Hébergement Restauration a créé 10 300 postes d'intérim au quatrième trimestre 2016, contre 9 300 au troisième et 10 200 au deuxième. L'effectif intérimaire a été en légère progression l'an dernier par rapport à 2015, où il se situait autour de 9 000.

L'Insee met à jour ces statistiques emploi d'un trimestre à l'autre et les révise régulièrement à la hausse ou à la baisse. Ces révisions toutefois ne contredisent pas les tendances d'évolution initialement observées mais peuvent en modifier l'intensité.

L'Acoss (organisme central des Urssaf) constitue l'autre source officielle statistique concernant les emplois et les rémunérations. Ces résultats sont proches mais légèrement différents de ceux de l'Insee. Selon l'observatoire économique de l'Acoss, l'effectif salarié de l'Hébergement Restauration s'élevait fin décembre 2016 à 1,075 millions de salariés, dont 819 277 dans la Restauration et 254 613 dans l'Hébergement. L'effectif aurait fortement progressé dans la Restauration (+ 4,39 %) et contrairement à ce qu'indique l'Insee, légèrement dans l'Hébergement (+ 0,70 %),

Créations trimestrielles d’emplois

Nombre d’emplois créés par an depuis 2009
Niveau annuel d’emploi
(à la fin des quatrièmes trimestres)
 Ces données sont provisoires et susceptibles de révision par l’Insee
Source Insee-Dares – traitement HR-infos
Méthodologie

Les estimations d’emploi trimestrielles sont établies par l’Insee à partir des fichiers Urssaf (source Epure) sur les secteurs principalement marchands et non marchands privés ; elles s’appuient aussi sur une estimation de l’emploi intérimaire réalisée par la Dares à partir des relevés mensuels de contrats de travail établis par Pôle emploi, mais également, depuis le deuxième trimestre 2016, à partir des déclarations sociales nominatives (DSN) pour plusieurs grandes entreprises de travail temporaire.
Cette Informations Rapides de l’Insee est publiée en partenariat avec la Dares. L’Acoss publie également des estimations d’emploi sur son propre champ. Cette publication intervient le même jour et à la même heure que celle de l’Insee et de la Dares. Elle est disponible sur le site Internet de l’Acoss.
Révisions : d’une publication à l’autre, les chiffres des trimestres précédents peuvent être révisés notamment à la suite d’une expertise complémentaire de la source Urssaf, réalisée par l’Insee.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire