Le secteur de la Restauration a créé plus de 29 000 emplois nets au cours des 12 derniers mois, dont 7 800 au deuxième trimestre 2018. Photo : hedgehog94

La création d'emploi aura nettement marqué le pas au deuxième trimestre 2018 dans la plupart des secteurs d'activité, public (ce secteur perd même 11 800 postes) et privé (ce dernier n'en a produit que 24 300, deux fois moins qu'au 1er trimestre). Hormis dans l'Hébergement Restauration !

Fait exceptionnel, cette branche a représenté à elle seule 68 % des emplois créés dans l'ensemble de l'Economie (8 500 sur 12 500) et 35 % des emplois créés dans le secteur privé (8 500 sur 24 300).

Autre évènement historique : l'Hébergement Restauration est devenu entre avril et juin 2018 le plus important secteur créateur d'emplois de France, devant celui (étendu et hétéroclite) des activités administratives, scientifiques et techniques, qui le devance habituellement.

Et pourtant, les HCR n'ont pas renoué avec le même rythme d'embauche que lors du premier trimestre. Ils doivent se contenter d'une progression de +0,8 % après avoir affiché +1,2 % pour la période de janvier à mars 2018 et + 1,3 % au deuxième trimestre 2018. Les difficultés de recrutement, qui iraient en s'aggravant selon les organisations professionnelles (plus de 100 000 postes n'auraient pas été pourvues cet été, selon l'Umih), expliqueraient au moins en partie cette décélération.

La tendance reste néanmoins très bien orientée, l'emploi a progressé de + 3,6 % au cours des 12 derniers mois, soit l'équivalent de 36 000 postes supplémentaires. Au point que la branche a pour la première franchi le seuil des 1,1 millions d'emplois. En l'espace d'une décennie (2008-2018), l'Hébergement Restauration aura créé près de 158 000 emplois, correspondant à une croissance de ses effectifs de + 16,7 %. Quant l'ensemble du secteur privé se contentait de + 10 %.

Sauf crise majeure, la branche H&R devrait continuer de recruter à tour de bras. Compte tenu en particulier du rythme élevé des créations d’entreprise (plus de 30 000 en 2017). Et, bien entendu, de la bonne marche des affaires dans l'ensemble des secteurs de la Restauration, service à table inclus, et de l'hébergement marchand, à commencer par l'hôtellerie.

Selon une étude prospective de Pôle Emploi (déjà présentée sur hr-infos.fr), au moins 309 000 postes seront à pourvoir d’ici 2022, par le jeu des 172 000 départs à la retraite et des 137 000 emplois supplémentaires créés.

Soulignons enfin, que le secteur demeurera à forte intensité de main d'oeuvre pour au moins une ou deux décennies encore, ses gains de productivité restant relativement limités en front comme en back office. Les nouvelles technologies n'ont pas encore vidé les cuisines de leurs cuisiniers, ni sensiblement réduit les effectifs des personnels qui accueillent et servent les clients…

Le nombre d’emplois créés au deuxième trimestre entre 2018 et 2008

Lecture : la branche H&R a créé 8500 emplois entre le 1er avril et le 30 juin 2018

Le taux de croissance de l’emploi au deuxième trimestre depuis 2008

Lecture : le nombre d’emplois H&R a progressé de +0,8 % au 2ème trimestre 2018 par rapport au 1er trimestre

Le nombre d’emplois créés chaque année entre 2018 et 2018

Lecture : la branche H&R a créé 34 500 emplois entre le 3ème trimestre 2017 et le 2ème trimestre 2018

Le niveau d’emplois dans la branche à l’issue du deuxième trimestre entre 2018 et 2008

Lecture : la branche H&R comptait 1,1 million d’emplois à la fin du deuxième trimestre 2018

Données corrigées des variations saisonnières en fin de trimestre ; glissement trimestriel d’emploi en milliers et en %
Champ : France (hors Mayotte), personnes de 15 ans ou plus
Sources : Insee, estimations d’emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee

Source Insee-Dares – traitement HR-infos
Méthodologie

Les estimations d’emploi trimestrielles sont établies par l’Insee à partir des fichiers Urssaf (source Epure) sur les secteurs principalement marchands et non marchands privés ; elles s’appuient aussi sur une estimation de l’emploi intérimaire réalisée par la Dares à partir des relevés mensuels de contrats de travail établis par Pôle emploi, mais également, depuis le deuxième trimestre 2016, à partir des déclarations sociales nominatives (DSN) pour plusieurs grandes entreprises de travail temporaire.
Cette Informations Rapides de l’Insee est publiée en partenariat avec la Dares. L’Acoss publie également des estimations d’emploi sur son propre champ. Cette publication intervient le même jour et à la même heure que celle de l’Insee et de la Dares. Elle est disponible sur le site Internet de l’Acoss.
Révisions : d’une publication à l’autre, les chiffres des trimestres précédents peuvent être révisés notamment à la suite d’une expertise complémentaire de la source Urssaf, réalisée par l’Insee.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire