54 % des 1 324 Français interrogés dans ce sondage sont convaincus que les nouvelles technologies peuvent les aider à adopter une alimentation plus équilibrée . Photo : nelen.ru / Adobe stock

Un usage croissant des nouvelles technologie combiné à une accélération forte de la tendance « healthy - connectée », que l'on observe aussi bien parmi les salariés à l'heure de la pause-déjeuner que chez un nombre croissant de restaurateurs. Ce sont les principaux enseignements du baromètre Food 2019 publié le 25 novembre par le groupe Edenred.

Coordonné par le spécialiste des services prépayés, le programme européen FOOD (Fighting Obesity through Offer and Demand) a pour mission, depuis 10 ans, d’agir en faveur d’une alimentation équilibrée durant la journée de travail.

Dans ce cadre, Edenred et ses partenaires ont interrogé en 2019 plus de 47 000 salariés et près de 1 800 restaurateurs dans 10 pays en Europe (Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Suède) afin d’analyser leurs habitudes et leurs besoins autour de l’alimentation. (d'après communiqué de presse Edenred)

« Connectés pour une alimentation plus équilibrée à l’heure du déjeuner »

Prendre une pause-déjeuner demeure la norme : 71 % des Européens s’accordent une pause pour déjeuner pendant leur journée de travail.
pour la première fois depuis 2012, les Européens préfèrent déjeuner à l’extérieur dans un restaurant (23 %) plutôt qu’au bureau (20 %).

Les nouvelles technologies peuvent avoir un rôle bénéfique sur l’alimentation au travail, selon 65% des salariés européens interrogés. Parmi les solutions évoquées, les applications de recettes et de conseils nutritionnels sont considérées par 50% des salariés européens comme le meilleur moyen d’adopter de meilleures habitudes alimentaires, suivies des applications permettant d’obtenir des recommandations lors de l’achat des produits (29%) et des applications de suivi des calories consommées dans la journée (26%)

Les restaurateurs sont eux aussi de plus en plus séduits par les nouvelles technologies : 45 % d’entre eux pensent que les nouvelles technologies pourraient les aider dans l’élaboration de nouveaux plats plus sains (+4 pts par rapport à 2018). 86 % des restaurateurs européens affirment avoir une bonne connaissance en matière d’alimentation équilibrée (vs. 60 % en 2012).

 

Quelques spécificités françaises

• Fervents adeptes de la pause-déjeuner, 81 % des Français s’accordent une pause-déjeuner tous les jours et 30 % déjeunent au restaurant quotidiennement (versus 23 % des Européens).

•Les Français sont aussi toujours plus nombreux à faire confiance aux outils digitaux pour mieux manger : 54 % d’entre eux sont convaincus que les nouvelles technologies peuvent les aider à adopter une alimentation plus équilibrée (+3 pts par rapport à 2018).
En France, le baromètre FOOD 2019 souligne la prise de conscience par les salariés de l’importance d’une alimentation saine et équilibrée lors des heures de travail.

•72 % des Français choisissent un restaurant en fonction des menus sains proposés.

80 % des restaurateurs français affirment avoir une bonne connaissance en matière d’alimentation équilibrée et 20 % affirment avoir constaté une hausse de la demande de plats équilibrés de la part de leur clientèle dans la dernière année.
Pour adapter leurs menus aux nouvelles attentes, 48 % pensent que les nouvelles technologies pourraient les aider à préparer des menus plus sains.
Pour 42 % d’entre eux, les cours en ligne seraient la meilleure source d’inspiration (+16 pts par rapport à la moyenne européenne).

(source Edenred)

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire