L'hôtel et ses 170 chambres suivent sur 180 m2 la courbe des quais de la gare de l'Est. Son toit est revêtu d'un jardin public suspendu de 2600 m2.

On connaissait un 4 étoiles surplombant des pistes d'aéroport et des halls d'embarquement (le Sheraton Paris Roissy Charle-De-Gaulle). On n'avait pas encore remarqué d'hôtel édifié sur un ancien quai de gare et doté d'un toit formant un jardin public !

C'est chose faite depuis cet été, avec l'ouverture d'un hôtel de 170 chambres, à l'enseigne OKKO, au cœur de la Gare de l’Est. Développant 5769 m2 sur trois niveaux, le OKKO HOTELS longe côté nord-est, le mur de soutènement de la rue d'Alsace et borde, au sud-ouest, le quai numéro 2 de la gare. Il est situé à l'emplacement d'un ancien atelier de tri postal, lui même construit jadis sur l'ancien quai numéro 1 de la gare. Au dessus de lui, le "Balcon Vert" créé par la Ville de Paris, un jardin public suspendu de 2600 m2 accessible par deux passerelles.

Cette opération à 35 millions d'euros a été portée et réalisée par le groupe Spie Batignolles, qui s'est porté acquéreur de l'emprise foncière après avoir remporté un concours lancé en 2015 par la SNCF, maître d'ouvrage. La caisse de retraite et prévoyance Malakoff Médéric a acquis ensuite les murs de l'hôtel. Hôtel qui n'était pas prévu au départ. Les tensions sur le marché parisien de l'immobilier tertiaire et le modèle économique de cette opération complexe et coûteuse ont conduit Spie Batignolles à renoncer à son idée initiale d'édifier un immeuble de bureau.

L'enseigne OKKO HOTELS a été choisie pour exploiter le fonds de commerce. SLA Architecture signe pour sa part le bâtiment qui marrie béton traité, métal et vitrage. SLA (Sexer Loyrette Architecture) avait déjà signé en 2014 le OKKO Grenoble aux côtés du Studio Norguet Design.

La proximité des voies ferrées et d'un caténaire exigeait de prendre un maximum de précautions pour les équipes de chantier et de trouver des solutions techniques pour protéger et isoler le bâtiment. Compliquant la tâche, le bâtiment est situé à l'aplomb de la ligne 4 du métro parisien (porte de Clignancourt- mairie de Montrouge). La configuration du sous-sol a nécessité des injections profondes, des fondations spéciales et la construction de portiques.

Pour isoler l'hôtel des vibrations causées par les circulations des trains, Spie Batignolles a fait reposer les fondations de l'hôtel sur 280 boîtes à ressorts hélicoïdaux de compression, inventées (dès 1908 !) et fabriquées par l'Allemand Gerb. Par ailleurs, face au risque majeur de nuisance sonore, un gros travail d'isolation phonique a été opéré sur la structure, avec l'installation de 2 parois de doubles vitrages, pour un confort acoustique intérieur optimal.

OKKO Hotel Paris Gare de l'Est est la neuvième unité de la marque. Lancée en 2014 à Nantes par Olivier Devys (ancien dirigeant de la Cie des Wagons Lits et du groupe Accor), la jeune chaîne d'hôtels 4 étoiles, précurseure d'une approche lifestyle de l'hôtellerie, devrait ouvrir quatre nouvelles adresses en 2020, à Nice Arenas (135 chambres), Toulon Centre (120 ch.), Nice Centre (120 ch.et Paris Montparnasse (143 ch). Est déjà annoncé pour 2021 une ouverture à Paris La Défense (184 ch.)

OKKO Hotel Paris Gare de l'Est inaugure la seconde génération du produit. Pas de bouleversement dans le concept mais des ajustements nécessaires sensés prendre en compte les avis des clients. A la fois dans les chambres, dont la décoration est désormais confiée au Studio Catoir qui succède à Patrick Norguet. Et dans l'espace Club, confiée aux Italiennes Chiara di Pinto et Arianna Lelli Mami (studio Pepe).

Mais il recèle d'autres nouveautés. Le lancement d'une gamme de cosmétiques conçue avec le Français Pre Prescription Lab, comprenant 97% d’ingrédients d’origine naturelle. Le remplacement des savons individuels par un gel lavant les mains, manière de limiter le gaspillage. Côté espace forme, des équipements de fitness construits en bois et entièrement mécaniques, n'étant plus asservis à l'énergie électrique mais à l'énergie musculaire...

Les responsables de la chaîne jurent que cet hôtel sera également le premier à être entièrement ouvert à la clientèle extérieure, y compris les habitants du quartier. Pour cela, son offre de restauration à la la carte offre une sélection de bons produits à consommer sans attendre : charcuteries, fromages, burrata, tartinades de légumes, sélection de vins bios, de bières artisanales et de cocktails.

Cet OKKO a privilégié d'ailleurs des fournisseurs et producteurs locaux et régionaux. Les fleurs viennent de chez Thierry Féret au 37 rue de Chabrol. Le pain du fournil du restaurateur Thierry Breton installé place Belzunce (La Pointe du Grouin, Paris 10 ème). Le miel, produit à Paris et Boulogne, provient de chez Api Civi. Les bières artisanales sont élaborées à la Brasserie Fondamentale dans le 11e. Le jambon blanc « Prince de Paris » arrive de Doumbéa (dernier producteur de jambon à l’ancienne dans Paris). Les yaourts sont produits à la Ferme de Viltain dans les Yvelines. Le muesli sort de cez Dear Muesli à Gennevilliers. Les biscuits proviennent de l'atelier des Les Deux Gourmands, à Crespières dans le 78 également.

Pour le reste, ce petit dernier porte haut les attributs de la marque. Une formule tout compris (chambre + petit déjeuner + open bar). La générosité et la disponibilité des espaces partagés, avec en point d'orgue le "Club" de 400 m2, avec son business corner, sa salle à manger en libre service et sa boutique. Et enfin, des chambre fonctionnelles, bien équipées (mais volontairement sans mini bar...), soignées dans leur design, avec du mobilier signé Ligne Roset, disponibles dans deux gammes de couleur chaude et froide.

Sur le dessus, le « balcon Vert suspendu », nouveau jardin public de 2 600 m²

Dalle-jardin suspendu, situé au-dessus de la ligne 4 du métro, le Balcon Vert a nécessité une construction en portique et des fondations spéciales. La configuration du sous-sol suppose de pratiquer des injections profondes.
L’emprise du bâtiment fait l’objet d’une autorisation d’occupation temporaire (AOT) de 40 ans entre la SNCF et Spie batignolles immobilier, tandis qu’une cession en volume rend la Ville de Paris propriétaire de la dalle-jardin.
Accessible directement depuis la gare et par un ascenseur depuis la rue d’Alsace, le Balcon Vert établit un lien piétonnier entre la gare du Nord, la gare Magenta Eole (RER) et la gare de l’Est.

Sur le dessous, un hôtel 4* de 170 chambres d’une surface de 5 700 m² sur 3 niveaux

Architecte du bâtiment : SLA Architecture. Décoration des parties communes par Studiopepe. Décoration des chambres de 18 m2 et des couloirs signée Studio Catoir.

Crédits photos de la galerie :
photos des installations : OKKO HOTELS et Identifiable
photos prises en extérieur : SLA Architecture, OKKO HOTELS et HR-infos

Le Club,  lieu de vie de l’hôtel, a été confié au cabinet italien Studiopepe qui a transformé un vaste espace donnant sur les voies en lieu de décontraction chic et design. Les résidents de l’hôtel et clients de passage peuvent se détendre, travailler, déjeuner, l’espace de quelques heures dans les différents salons du Club, où tout est pensé pour le confort et le bien-être de chacun. Des néons, une collection de disques vinyles avec casques mis à disposition, de larges fauteuils enveloppants face à une immense baie vitrée et un espace restauration inspiré des lounges d’aéroports font de ce Club un lieu insolite et chaleureux.

L’établissement est également équipé de trois salles de séminaire pouvant accueillir réunions, formations et événements jusqu’à 40 personnes. Ces espaces ont été pensés en adéquation avec les codes OKKO HOTELS : fonctionnels mais sans sacrifier l’esthétique. (d’après communiqué de presse).

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire