Vers une lente reprise des investissements

100 M? seulement investis dans des projets hôteliers au premier semestre 2009.

Chute libre des investissements dans l’hôtellerie au premier semestre selon une étude de BNP Paribas Real Estate. Faute d’une offre de crédit suffisante et de performances satisfaisantes de l’activité. La filiale de gestion immobilière de la banque ne prévoit pas de nette reprise à court terme, malgré « quelques opportunités » possibles sur la fin 2009 sous forme de « ventes forcées ». La relance des projets de développement et de rénovation sera graduelle, conditionnée par un assouplissement des conditions de crédit et le redémarrage du secteur hôtelier.

{L’étude complète à télécharger}

CHUTES DES VOLUMES D’INVESTISSEMENTS

Le retournement a été spectaculaire. En 2007, près de 2 milliards d’euros ont été investis dans des projets hôteliers. En 2008, l’enveloppe atteignait encore 1,4 milliard, en baisse déjà de 28 %. En 2009, sur le premier semestre, le volume global n’a pas dépassé les 100 millions d’euros.

Seule grande transaction de + 10 M? enregistrés sur la période : le Radisson à Boulogne Billancourt. BNP Paribas Real Estate retient également la promesse de vente du Méridien Beach Plaza à Monte-Carlo.

Selon les auteurs de l’étude, « les transactions unitaires de bien vieillissants, mal positionnés, ont du mal à trouver des acheteurs ». Tandis que « les grandes transactions de portefeuilles peinent à trouver un financement« .

Les banques sont donc de plus en plus sélectives et requièrent une « part de fonds propres plus élevés ». Faute de rendement financier par effet de levier (endettement), c’est donc sur un « travail de l’actif » (par restructuration ou rénovation) et sur de meilleures performances opérationnelles que les offreurs de crédit tablent pour dégager la plus value nécessaire à la rentabilisation de leur placement.


Conclusion de l’étude : « L’immobilisme du marché pourrait persister dans l’attente de conditions de financement plus souple et du redémarrage du secteur hôtelier. »

Sur la France entière

Paris et régions

Portefeuilles et transactions unitaires

———–

Le site internet


———–

LES PRINCIPAUX PROJETS RECENSES

SUR 2009
Cristal Champs-Élysées, hôtel design & luxe
– Réouverture du Royal Monceau**** sous enseigne Raffles (~ 200 ch)
– Extension du Bristol****, (21 ch et 5 suites supplémentaires)

SUR 2010
Royal Bonaparte**** passant sous enseigne Shangri-La, (109 ch) Paris 16 ème
Marriott à St Denis, Arcueil et Marseille (150, 170 et 210 ch).
Mandarin Oriental**** (150 ch), rue St-Honoré, Paris.
Première Classe et Kyriad porte de la Villette, Paris,
Park Inn*** (groupe Rezidor -120 ch).
– Boutique-hôtel Buddha Bar.
Complexe hôtelier écologique Pierre & Vacances/Disneyland® Resort Paris de 7 000 maisons (2010 à 2020).

SUR 2011
W Paris-Opéra (Starwood Hotels & Resorts – 90 chambres).
Crowne Plaza**** (groupe InterContinental Hotels Group – 180 ch) sur l’Île Seguin à Boulogne (2011 « ? 2012).

SUR 2012

– Transformation du Centre de conférences internationales Kléber en palace (200 ch) par la chaîne Peninsula (1er trimestre).
Tour en forme de pyramide de 200 m de hautà Paris- porte de Versailles qui hébergera des bureaux et un hôtel de luxe.
– Ouverture d’Airapolis à Roissy, trois hôtels **** (600 ch) et un centre de conférences de 21 000 m2.
– Hôtel de luxe JJW (400 ch) à Levallois-Perret.

SUR 2013
– Transformation partielle de La Samaritaine à Paris en palace (~100 ch).

———-
Texte : Jean-François Vuillerme, d’après données BNP Paribas Real Estate
————-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique