Les investisseurs de retour dans les murs d'hôtels

Plus grosse transaction à ce jour en 2010, la vente du Renaissance Arc de Triomphe.

Net rebond des transactions dans l’immobilier hôtelier au premier semestre 2010, selon la dernière étude BNP Real Estate, tant en valeur qu’en nombre d’opérations conclues. Une tendance qui devrait se confirmer au second semestre et qui marque le regain d’intérêt des fonds d’investissements mais aussi des investisseurs patrimoniaux pour le foncier hôtelier, plus attractif avec l’amélioration des RevPar et des taux d’occupation. L’exercice 2010 devrait toutefois demeurer loin du niveau record atteint en 2007.

D’avantage de volumes et de valeurs

Sur le 1er semestre 2010, BNP Paribas Real Estate recense 14 transactions conclues pour une valeur totale de 342 millions d’euros, soit une valeur moyenne de 24,4 M? par transaction. Au premier semestre 2009, 7 transactions seulement avaient abouti, d’une valeur totale de 90 millions d’euros et de 12,9 M? par transaction.

Toujours en valeur, les transactions sur ce premier semestre 2010 ont fait un bond de 278 % par rapport au premier semestre 2009. Mais elles demeurent en recul de 55% par rapport au première semestre 2008.

Analyse et faits marquants

– vente par Alterea au fonds Deka de l’hôtel Renaissance Arc de Triomphe (118 chambres, avenue de Wagram Paris 17 ème). Montant : 114 M?.

– cession par Accor au fonds Invesco de l’hôtel Pullman La Défense (384 chambres). Montant : 80 M?.

– acquisition par le groupe Bessé auprès du groupe Bertrand Vidalenc de l’hôtel de Sers (52 chambres, avenue Pierre 1er de Serbie, Paris 8 ème). Montant : 50 M?.

– grosses opérations au 3ème trimestre : la vente du Lutetia, de 48 hôtels Accor et des hôtels B&B.

– forte présence sur les transactions inférieures à 20 M? d’investisseurs privés souvent détenteurs d’un patrimoine hôtelier.

– les transactions d’un montant supérieur sont surtout le fait de fonds d’investissements étrangers attirés par des actifs de haute qualité offrant un rendement sécurisé.

– légère remontée du taux de capitalisation au 2ème trimestre 2010 pour les actifs « prime ».

taux de rendement moyen à 6,6% sur la base duquel vient d’être réalisé la dernière externalisation du groupe Accor.

– «les banques restent sélectives, la part des fonds propres exigée est élevée, mais l’amélioration des performances hôtelières contribue à recréer un environnement plus positif».

{{L’étude complète à télécharger}}

————-

L’investissement hôtelier en France de 2006 à 2010


Source : BNP Paribas Real Estate Research- septembre 2010


* 12 mois glissants
Source : BNP Paribas Real Estate Research- septembre 2010


* 12 mois glissants
Source : BNP Paribas Real Estate Research- septembre 2010

—————————

Texte : JFV et extraits de BNP Paribas Real Estate Research – septembre 2010

——————

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique