Les âmes de la maison Savoy

Main d’artiste !

En introduction du nouveau site internet du restaurant 3 étoiles de Guy Savoy, un film qui mérite lui aussi le voyage. Confié aux frères Jesse et Louie Salto et mis en musique par Eric Serra, ce court-métrage de 7 minutes dépeint le travail de celles et ceux qui concourent dans une maison de grande gastronomie à faire d’un repas un moment d’exception. Emotion, grâce et précision sont au rendez-vous de ce film aux antipodes pourtant du documentaire. Avec en vedette, sans la jouer, l’équipe toute entière.

« Montrez la Maison ! »

Lien vers le film sur l’image ci-dessus

Au départ du projet, le souhait de Guy Savoy de refaire le site internet de son restaurant phare de la rue Troyon à Paris. Eric Serra, compositeur de musique de film et ami du cuisinier, lui suggère de faire appel aux frères Jesse et Louie Salto pour réaliser un court-métrage.

Lors d’un dîner qui les réunit tous les quatre, « Guy Savoy nous a parlé de ses passion, d’art et de sa philosophie de la cuisine, raconte les frères Salto. ll nous a présenté les lieux avec le devant de la scène et les coulisses : sa cuisine, son équipe, les « gueules » de la Maison. En conclusion de cette rencontre, il nous a quittés avec une simple phrase : « Montrez la Maison ».

« Après plusieurs repérages avec notre chef opérateur, Jacques Ballard, on a très vite vécu ces intrusions dans la cuisine comme une résidence d’artistes, poursuivent les Salto. Dès lors, nous avons passé des heures en cuisine à observer, écouter et à nous imprégner de cet univers ».

Après le tournage, le montage de 7 heures de rush. « Une panoplie d’ingrédients » qu’il faut transformer, réduire et assembler. Avec, comme à chaque étape de cette réalisation, un seul critère majeur : « traduire le plus justement possible pour le spectateur la multitude d’émotions que les convives ressentent dans le restaurant »

« Finalement, nous avons verrouillé un fil conducteur, qui, à nos yeux, met en phrase la phrase devenue classique de Guy Savoy : « la cuisine est l’art de transformer instantanément en joie des produits chargés d’histoire. ».

Le point de départ du film est donc le produit brut, que l’on suit dans toutes ses étapes : des étals du marché, à sa transformation en cuisine, jusqu’au final dans l’assiette et enfin l’émerveillement en bouche.

En épilogue, les hommes et les femmes qui font l’âme du restaurant Guy Savoy, sont présentés à l’image, à la manière de portraits « avec ce petit malaise de la pose et la vérité qui se dégage au moment où le masque tombe ».

————

L’équipe du restaurant


————–

Texte : d’après communiqué de presse

———-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique