L'emploi bat retraite

2 500 emplois ont disparus entre juillet et septembre 2010. Le phénomène ne s’était pas produit depuis le deuxième trimestre 2009 au cours duquel 2 900 emplois avaient été supprimés.

Début d’automne morose dans les HCR. Le marché a vécu une rechute à la fin du troisième trimestre, en lien avec le déclenchement des mouvements sociaux contre la réforme des retraites. Ce repli a impacté en premier lieu les activités d’hébergement et dans une moindre mesure les débits de boissons et les traiteurs, les restaurants et les services de restauration rapide connaissant pour leur part une légère progression. Signe le plus net d’une dégradation des affaires et du climat de confiance, le recul de l’emploi, après quatre trimestres consécutifs de création.

Indices mensuels et chiffres d’affaires de l’Insee


– les bonnes performances enregistrées en juillet et août contre balancent le recul sur septembre et permettent à la branche de rester en croissance sur le 3ème trimestre, à l’exception du secteur des traiteurs.

{{Situation de l’emploi dans les branches d’activité à la fin du troisième trimestre 2010}}

– 2 500 emplois ont disparu au cours du troisième trimestre.
cette destruction intervient après 4 trimestres consécutifs de création (à partir du 3ème trimestre 2009 jusqu’au 2ème trimestre 2010), avec un solde positif de 30 700 emplois, soit une croissance annuelle record de 3,4 % et un niveau jamais atteint de 938 500 emplois.
– la création nette d’emplois depuis juillet 2009 (date d’entrée en vigueur de la TVA à 5,5 %) atteint désormais 28 200 emplois (+2,7 % sur 1 an), contre 30 700 trois mois plus tôt.

———————–

Texte : Jean-François Vuillerme


———————

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique