Alors ces prix, l'Insee, ils ont baissé ou pas ?

La TVA à 5,5 % est bien passée par là, ajoutée à la crise. Après avoir régulièrement augmenté au premier semestre 2009, les prix de la restauration ont tendanciellement baissé au second, observe l’Insee, mais pas suffisamment pour « 

La TVA à 5,5 % est bien passée par là, ajoutée à la crise. Après avoir régulièrement augmenté au premier semestre 2009, les prix de la restauration ont tendanciellement baissé au second, observe l'Insee, mais pas suffisamment pour "

En glissement annuel, ça baisse.
En moyenne annuelle, ça monte, mais moins !

La TVA à 5,5 % est bien passée par là, ajoutée à la crise. Après avoir régulièrement augmenté au premier semestre 2009, les prix de la restauration ont tendanciellement baissé au second, observe l’Insee, mais pas suffisamment pour obtenir un recul du prix moyen sur l’année. Dans les services d’hébergement, au contraire, les prix ont continué d’augmenter d’un mois à l’autre et d’une année sur l’autre. Toutefois, le développement des pratiques de négociation des tarifs, peu pris en compte par l’Institut, jette le doute sur la juste mesure de ces évolutions. Les réponses de Dominique Guedes, chef de la division des prix à la consommation à l’Insee, interrogé par HR-infos.

En photo, Dominique Guedes

Les données de l’Insee pour la restauration et pour les cafés

dans la restauration, la baisse des prix en glissement annuel (décembre 2009 comparé à décembre 2008) atteint – 0,8 %. Ses prix ont augmenté de + 0,6 % entre début janvier et fin juin 2009 puis ont baissé de – 1,4 % entre début juillet et fin décembre 2009.

– à noter que les prix de la restauration sont restés étals en décembre (0 %). Est-ce le signe d’une modération dans les mois à venir que souhaite le gouvernement ? Trop tôt pour l’affirmer. On note toutefois que les prix de la restauration sont restés en dessous de celui de l’indice général (+ 0,3 %).

en moyenne annuelle sur 2009, les prix dans la restauration ont augmenté de + 1 % par rapport à 2008. Mais observons que son prix moyen 2008 avait augmenté de + 3,1 % par rapport à 2007. La hausse des prix a donc nettement décéléré.

dans les cafés, la baisse des prix en glissement annuel (décembre 2009-décembre 2008) atteint – 0,4 %. Leurs prix ont augmenté de + 0,5 % entre début janvier et fin juin 2009 puis ont baissé de 0,9 % entre début juillet et fin décembre 2009.

– les prix dans les cafés sont également restés étals en décembre (0 %).

en moyenne annuelle sur 2009, les prix des consommations dans les cafés ont augmenté de + 0,7 % par rapport à 2008. Mais ils avaient augmenté de + 2,4 % en 2008 par rapport en 2007.

– symbole frappant : le prix moyen du café et des boissons chaudes a baissé de – 0,2 % en 2009 alors qu’il avait augmenté de + 2,4 % en 2008

la baisse des prix en 2009 dans la restauration et les cafés hors cantines serait plus forte selon les services d’Hervé Novelli, qui citent une étude de l’Insee. En effet, l’impact de la baisse de la TVA sur les prix serait de + 2 % si l’on compare la baisse cumulée entre juillet et novembre (-1,3 %) avec les hausses moyennes enregistrées les années précédentes sur les mêmes mois.

Données Insee Restauration

Les données de l’Insee pour l’hébergement

– la hausse des prix atteint + 0, 8 % en décembre 2009 par rapport à novembre.

– en glissement annuel (décembre 2009 comparé à décembre 2008), la hausse atteint + 3,1 %. Elle atteignait + 3, 4 % en décembre 2008 par rapport à décembre 2007.

– en moyenne annuelle 2009, les prix des services d’hébergement auraient augmenté de + 2, 6 %. Ils avaient augmenté de + 3,8 % en 2008, et même de + 4,8 % dans l’hôtellerie.

Données Insee Hébergement

———

Interview : Juliette Micheneau
Texte : JFV
——–

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique