Alloresto en ligne pour redécoller

Lancé en 2008 lors de la Coupe du Monde de football, devenu depuis leader de la restauration livrée sur internet, le site alloresto.fr semble bien parti pour un nouveau rebond sur un marché en forte croissance, grâce au renfort d’un institutionnel, Avenir Entreprise Développement. La start-up étend son réseau de restaurants partenaires aux grandes métropoles régionales et lance une application mobile qui fonctionne sur tous les smartphones. Dans l’interview qu’il a accordée à HR-infos, Sébastien Forest, fondateur et PDG d’alloresto.fr, en dit plus sur le fonctionnement et le développement d’un service innovant : à la fois adapté aux nouveaux comportements des consommateurs et rémunérateur pour les restaurateurs qui apportent une qualité de prestations, évaluée par les clients et affichée sur le site.

Nouveau levier de développement : les applications mobiles

——————

Faits et chiffres clefs

2004 : alloresto franchit le seuil du 1 M? de CA et dégage un résultat positif

1,6 millions de repas livrés en 2009
– objectif 2010 : 3 millions de repas

– montant moyen d’une commande TTC : 30 ?

– CA basé sur les commissions (environ 10 % du montant de la commande) perçues sur les ventes générées pour les restaurateurs

chiffre d’affaires 2009 : 8,2 M? ( + 18,8 % par rapport à 2008)
– objectif CA 2010 : autour de 12 M?

– résultat d’exploitation 2009 : 233 K?
résultat net 2009 : 230 K?

– actionnaire majoritaire : Sébastien Forest
– actionnaire minoritaire : Avenir Entreprise Développement
-*ne détient pas la minorité de contrôle

– apport en fonds propres de 2,5 M? à l’automne 2009 via Avenir Entreprise

– 25 salariés (30 % de commerciaux)

– 2 500 restaurants visibles sur le site

+ de 1 000 restaurants sous contrats

– rythme 2010 : + de 50 recrutements de restos par mois

Points forts (*) : large gamme de restaurants, simplicité-efficacité du service, avis des clients, applications smartphones, fonds propres, CRM

Points à risque (*) : développement de la concurrence, dont celle du téléphone, zapping clients, marge d’exploitation faible

(*) Avis HR-infos

———————

Interview : Jean-François Vuillerme

————–

————-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A lire dans la même rubrique