Sa première grande différenciation : une chambre capable d'accueillir jusqu'à 6 personnes, grâce aux pods (occupés sur la photo par des enfants). C'est la version 2017 du « lit-clos » qui existait autrefois dans les fermes. Chaque chambre de 4, 5 et 6 personnes possède un lit king-size (qui peut coulisser sur rail pour former des lits jumeaux) et des pods équipés de parois d’intimité.

Yooma surgit au meilleur moment, quand la nouvelle concurrence vous force à innover. Enfin un concept hôtelier innovant, foisonnant de trouvailles et simple comme les meilleures idées.

Ouvert en avril 2017 au 51 quai de Grenelle à Paris, Yooma (contraction de humanity) propose une synthèse entre l'hôtel classique et la résidence-auberge conçue plus spécifiquement pour les familles et les groupes (amicaux, sportifs, associatifs). Deux clientèles qui ont souvent mal à trouver leur compte dans l'hôtellerie traditionnelle, parisienne surtout et qui s'en détournent pour goûter aux nouvelles expériences de la location de biens privés.

Yooma, c'est sa singularité, est le première hôtel (au moins sur Paris) à proposer des chambres d'une capacité de six personnes, ce qui ramène du coup le tarif à moins de 40 euros par personne. On parle bien de chambres et non de dortoirs !

Yooma a la prétention également de proposer un véritable écosystème hôtelier. Des salons, un bar-lounge ouvert jusqu'à 2 heures du matin, et un restaurant-potager, autant d'espace aux surfaces généreuses, lumineuses, au design moderne Trois résidences d'artistes. Une cave à vins et un atelier cuisines ouverts aux petits et aux grands. Un sauna, fitness et salle de repos. Des espace bébé avec baignoire à chaque étage.

Yooma, avec ses formes arrondis, ses couleurs primaires dominantes, dont le bleu, affiche par ailleurs une signature architecturale très forte, celle de deux grands noms du design et de l’art contemporain : Ora-ïto et Daniel Buren.

Le Yooma Urban Lodge est un projet initié par Euragone Investissement Management et son président Pierre Beckerich. Pendant dix ans, ce spécialiste de l’immobilier a géré plus de 4 milliards d’euros d’actifs pour le compte des fonds allemands. On lui doit notamment le flexibail (solution innovante dans l’immobilier tertiaire), les premières crèches dans les centres d’affaires dans la capitale avec Paris Trocadéro (41 000 m2 de bureaux loués à Merrill Lynch, Kepler Equities, Carlyle) mais aussi le premier OPCI en France (novembre 2007).

La signature forte du tandem Daniel Buren Ora-ïto, pour un bâtiment urbain en phase avec son environnement
Un emplacement au coeur des tours du Quai de Seine, à situé à 1 km Tour Eiffel et face à l’île des Cygnes à la Maison de la Radio, et en partie bordé de jardins.
Le logo et le site internet de l’hôtel (bien référencé sur internet)
Les points différentiants du concept Yooma Paris
  • une capacité de 434 hôtes pour 106 chambres seulement
  • 85 des 106 chambres pouvant accueillir 4 ou 6 personnes
  • un tarif à la personne imbattable sur Paris si la promesse prix est tenue :   32 euros pour un groupe de six personnes
  • des zones publiques généreuses en surface et en offre
  • 2 espaces bébé à chaque étage, comprenant salle de bain adaptée aux tout petits et cuisine avec micro-ondes
  • trois artistes en résidence permanente
  • Un potager de fruits et légumes et herbes aromatiques bio de 250 m2
  • une école de cuisine pour les hôtes et les Parisiens
  • 130 chaises uniques (et différentes) conçues par les plus grands designers
  • espace sport et bien-être, avec sauna et salle de repos, en accès libre
  • Et aussi : e-conciergerie, baby-phone, laverie et séchage à disposition, espace séminaire de 170 m2 modulables en 2 ou 3 salles
Daniel Buren, Pierre Beckerich et Ora-ïto

Photos : Alma Photos (photos extérieures, chambres avec hôtes, détail des équipements) et Francis Amiand (photos du lobby, restaurant, chambre de 6 vide, chef sur la toiture maraîchère, robot, plats, Pierre Beckerich, Ora-ïto et Daniel Buren

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire