Buffalo Grill avait été racheté en 2008 à Colony Capital par un consortium d’investisseurs financiers emmené par Abénex Capital (actionnaire majoritaire) et Nixen Partners. A l'époque dirigé par Sébastien Bazin pour ses activités européennes, Colony Capital n'était resté que trois ans chez Buffalo Grill et s'était signalé en 2006 par une transaction de cession-bail réalisée avec Klépierre sur 128 puis 157 restaurants.

Selon une information du quotidien Les Echos (daté du 12 septembre), les fonds français Abenex et Nixen, qui possèdent la majorité du capital de Buffalo Grill, vont de nouveau réactiver le processus de cession du leader de la restauration grill. Fin 2015 déjà, ils avaient confié un mandat à DC Advisory, mais la démarche avait été stoppée à la suite des attentats.

Selon le quotidien économique, les deux sociétés d'investissement ont été à nouveau approchées début 2017 par des fonds d'investissement et ont reçu des "marques d'intérêt" de grands acteurs anglo-saxons du private equity et d'industriels américains. Il y a deux ans, la société était valorisée autour de 400 millions d'euros.

Créé en 1980, le groupe avait été racheté en septembre 2008 par le fonds d’investissement Abenex Capital (en tant qu’actionnaire majoritaire), la société de gestion de portefeuille Nixen Partners et plus de deux cents cadres de l’entreprise.

En mai 2015, Buffalo Grill avait annoncé l’obtention d’une ligne de crédit de 30 millions d’euros pour poursuivre ses investissements et sa politique d’ouverture de nouveaux restaurants.

 

Buffalo Grill a réalisé l’an dernier un volume d’affaires sous enseigne de 532 millions d’euros (vs 527 M€ en 2015, avec 335 restaurants dont 95 en franche), avec un excédent brut d’exploitation qui avoisinerait 50 millions d’euros cette année.
Pour accélérer son développement,  l’entreprise avait mis en place en mars 2017 un nouveau financement avec un pool bancaire pour un montant total de 45 millions d’euros.

L’enseigne escompte ouvrir 15 à 18 établissements cette année. Elle inaugure le 14 septembre son 350e établissement à Bailly-Romainvilliers, en Seine-et-Marne. Une centaine d’entre eux sont exploités en franchise.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire