La Bretagne est la région où la fréquentation a le plus fortement progressé en 2019 selon MKG. Ici, à Saint-Brieuc, la façade de l'hôtel Edgar (28 chambres), appartenant au groupe Vicartem, Un indépendant de 28 chambres installé dans une ancienne maison d’armateur.

Le cabinet MKG a livré un premier bilan de l’activité hôtelière française en 2019, en concluant à un exercice positif "malgré un dernier trimestre en demi-teinte", résume-t-il dans son communiqué du 10 janvier, les mouvements sociaux contre la réforme des retraites ayant impacté l'hôtellerie française, tout particulièrement sur Paris.

Selon MKG, l'industrie hôtelière affiche pour l'exercice 2019 une légère hausse de ses prix moyens (+1,5%). La fréquentation, en revanche, est restée quasi stable, avec seulement 0,2 points de progression. Du coup, le RevPAR enregistre une hausse de 1, 8%.

Il faudra attendre début février (MKG, In Extenso TCH) et avril (Insee) pour connaître les résultats détaillés par gamme et par destination. Mais d'ors et déjà, d'après MKG , il apparait que les hôtels du segment super-économique, portés par une clientèle domestique, ont enregistré les meilleures performances avec un RevPAR en progression de 3,7%, principalement en raison de la hausse des prix moyens (+3,1%). Sur les autres segments, les résultats sont plutôt homogènes avec une fréquentation stable et des prix moyens en progression limitée, se situant entre +1% et + 2%.

Dans les régions, la Bretagne, l’Auvergne-Rhône-Alpes et PACA affichent les meilleures progressions de fréquentation, avec des hausses comprises entre +1,2 point et +1,6 point. A l’opposé, l'occupation s'effrite dans les Hauts-de-France et en Ile-de-France, singulièrement à Paris. La fréquentation des hôtels parisiens n'a toutefois perdu que 0,5 points et affiche un taux de 80,8%, soit 15 points de plus que la province.

 

Sources des 4 tableaux : Observatoire MKG Consulting / OK_destination

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire