Existe-t-il, en dehors du Araki, d'autres restaurants 3 étoiles Michelin où les clients voient le chef officier sous leurs yeux ? Le maître du sushi Mitsuhiro Araki opère face à neuf convives ayant acquitté chacun 300 Livres (338 euros), hors boissons, pour un menu composé exclusivement de sushis. Photo DR

The Araki, restaurant japonais de Londres, obtient trois étoiles dans le guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande 2018.

Son chef, Mitsuhiro Araki avait déjà atteint la même reconnaissance avec l'établissement qu'il dirigeait à Tokyo, avant son arrivée dans la capitale britannique en 2014.

Le restaurant propose un menu unique à 300 livres (338 euros) pour découvrir les "sushis edomae" préparés selon une tradition tokyoïte vieille de 200 ans. Il ne peut recevoir que neuf client à la fois. "Chaque client est à la table du chef", précise son site internet.

Mitsuhiro Araki "s'est lancé le défi de réaliser une cuisine japonaise basée sur le travail de poissons européens", déclare Michael Ellis, directeur international des guides Michelin. "Aujourd'hui ses sushis sont une pure merveille".

Commentaires des inspecteurs du Michelin

« Mitsuhiro Araki, l’un des plus grands maîtres sushi japonais, s’est lancé un nouveau défi : il a fermé son restaurant de Tokyo pour s’installer à Londres. Depuis le beau comptoir en bois de cyprès (9 places), vous le verrez préparer avec savoir-faire des sushis Edomae à partir de produits de la mer européens. L’addition est plutôt salée mais les différentes pièces de thon et le riz, cultivé par son beau-père au Japon, sont excellents. »

« La signature d’un très grand chef ! Produits d’exception, pureté et puissance des saveurs, équilibre des compositions : la cuisine est ici portée au rang d’art. Les assiettes, parfaitement abouties, s’érigent souvent en classiques. »

Le site internet minimaliste du restaurant

 

Dix-neuf nouveaux restaurants étoilés ont fait leur apparition lundi dans l’édition 2018 du guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande, dont un trois étoiles et un deux étoiles, portant à 175 le nombre d’établissements distingués. S’y ajoutent également 145 restaurants Bib Gourmand, dont 27 nouveaux venus.

Aux côtés de The Araki, quatre autres établissements ont conservé leurs trois étoiles,The Fat Duck etThe Waterside Inn à Bray, Alain Ducasse at the Dorchester et le restaurant Gordon Ramsay qui conserve cette distinction sous la direction de son nouveau chef, Matt Abe.

Ouvert en 2017, le restaurant Bibendum du chef Claude Bosi, installé dans la maison Michelin de Londres et qui propose une cuisine française, est le nouvel entrant qui a obtenu deux étoiles. Dix-neuf autres établissements se sont vus attribuer cette distinction.

Enfin, 150 restaurants ont obtenu une étoile, dont 17 nouveaux. C’est le cas de La Dame de Pic, qui apporte à la chef Anne-Sophie Pic sa septième étoile (elle a déjà été distinguée pour d’autres établissements à Valence, Lausanne et Paris).

Le guide Michelin a également décerné une étoile au pub The Coach, de Tom Kerridge, situé à Marlow (centre de l’Angleterre), au bar à Tapas Paco Tapas de Peter Sanchez-Iglesias, à Bristol (sud-ouest de l’Angleterre), ou encore le restaurant Loch Bay, de Michael Smith, installé dans une ancienne maison de fermier dans l’île de Skye en Écosse.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire