Thierry Marx devant l'entrée de la brasserie "La Villa", ouverte 7 jours sur 7, midi et soir. Photo : « Le Progrès»/Stéphane Guiochon.

Soupe aux oignons, saucisson briochée lyonnais, tomates farcies, volaille de Bresse, salade aux lardons, palerons de boeuf, fish’n’chips à la truite, cervelle des Canuts, café gourmand en quatre gourmandises (dont petits œufs en neige aux pralines roses et cookie)... Voici quelques plats signatures proposés depuis le 23 janvier aux clients de la brasserie « La Villa » , situé à l'entrée de l’hôpital Edouard Herriot de Lyon.

Une brasserie dans un hôpital public, dont la cuisine est imaginée par un chef étoilé, c'est sans doute une première en France. Le mérite en revient à la fois au propriétaire, les Hospices Civils de Lyon, au concessionnaire des lieux Lagardère Travel Retail et au chef deux étoiles Michelin, Thierry Marx, partenaire de Lagardère.

Le cuisinier s'est volontairement inspiré de recettes locales, lyonnaises et traditionnelles qu'il a evisitées et modernisées. " Une cuisine simple, faite maison, très tournée vers les produits du marché, en circuit court  ", déclarait-il lors de l'inauguration de La Villa. Et qu'il qualifie également de "populaire" : "J'aime le terme populaire, dit Thierry Marx, car c'est quelque chose de simple et qui rassemble". Simple et accessible aussi par ses tarifs. Les menus sont effet compris entre 18 et 23 euros. Et il est possible de s'en tirer pour un ticket moyen de 25 euros.

L’ouverture de la brasserie La Villa s’inscrit dans le projet de rénovation des espaces restauration et boutiques implantés au sein des 14 hôpitaux des Hospices Civils de Lyon et d'ouverture d’enseignes variées et reconnues. Lagardère Travail Retail France, désigné sur appel d'offres, va investir 7 millions sur la durée de son contrat de 14 ans.

Luc Fabres, directeur des affaires domaniales, explique que les HCL voulaient "proposer plusieurs gammes de restauration" sur leurs sites, du sandwich debout à la restauration assise, avec une "offre de qualité" pour améliorer leur image auprès de patients "qui viennent parfois de très loin pour se faire soigner".

Améliorer le service proposé aux patients, visiteurs et professionnels de l'hôpital, diversifier l’offre de services avec une gamme de produits étoffée, en complément de l’offre préexistante, s’inscrire dans une logique d’ouverture sur la ville et de « mieux vivre » l’hôpital... L'intervention de Lagardère s'inscrit dans ces trois priorités.

Deux bâtiments seront ainsi créés. L'un sur le centre hospitalier Lyon-Sud, proposera trois concepts de restauration et épicerie (Casino shop, La Croissanterie, brasserie Le Pôle Sud). L'autre sur l’hôpital de la Croix-Rousse proposera un Relais H Café.

Les espaces de restauration seront par ailleurs rénovés et agrandis. Avec une offre commerciale élargie autour de quatre types de consommation, en implantant dans les hôpitaux lyonnais aussi bien des enseignes développées par Lagardère que des franchises connues.

Petite restauration avec Relais H Café, Kapana Pizza et La Croissanterie. Salons de café avec So ! Coffee et Starbucks. Produits du quotidien avec Chez Jean, Relais H et Casino shop. Et brasseries avec la Villa de Thierry Marx et le Pôle Sud.

Classé aux monuments historiques, le pavillon 17 de l’hôpital Edouard Herriot accueille désormais la brasserie « La Villa ». Le bâtiment servait précédemment de locaux pour la direction de l’établissement et auparavant de logement pour le directeur de l’hôpital.

La brasserie occupe 160 m2 sur deux niveaux et trois salles et offre 106 places assises

Une cuisine aux grandes baies vitrées donnant sur la salle

Une cuisine maison entièrement faite sur place

Thierry Marx entouré de la jeune équipe, composée de six personnes en cuisine et six en salle

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire